Mulhouse : le DJ Chris Willsman se produit sur le toit de la tour de l’Europe

Sans travail depuis le début de la crise sanitaire, le disc jockey Chris Willsman s’est lancé un défi inédit : une heure de mixage en live depuis la terrasse de la tour de l’Europe de Mulhouse, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

Chris Willsman pendant les essais, vendredi 11 juin
Chris Willsman pendant les essais, vendredi 11 juin © Anthony Roesch - Wa publicité

"J’ai l’impression de ré-exister, de resservir à quelque chose. D’être dans le jus, dans un bon stress positif." A quelques heures de son show, Chris Willsman est un homme presque heureux. Après des mois d’inactivité forcée, loin de son public pour cause de crise sanitaire, ce DJ de renommée internationale "retrouve des sensations perdues depuis longtemps. De l’adrénaline."

Après des essais concluants la veille, il se prépare à faire son set, une heure durant ce samedi 12 juin, depuis le toit de la tour de l’Europe. La prestation sera filmée en situation de direct par six caméras et un drône, puis montée en post-production, avant d’être diffusée comme un live dimanche 20 juin. "Nous avons prévu d’enregistrer en fin de journée, lors du coucher du soleil" précise l'artiste. "Nous pourrons vraiment avoir des images incroyables."

Une carrière internationale prometteuse

Chris Willsman s’est lancé comme DJ en 2009, à Bartenheim (Haut-Rhin). L’année suivante, à la Foire aux vins de Colmar, il assurait la première partie du concert de David Guetta, devant 12.000 personnes. Depuis, il se produit dans les meilleurs clubs et festivals internationaux, en Europe (Paris, Zurich, Barcelone, Londres, Berlin, Milan, Amsterdam, Ljubljana), en Afrique (Alger, Marrakech), en Asie (Shanghaï, Tokyo, Pékin, Hong-Kong) et à Dubaï. 

La tour de l'Europe, "l'endroit parfait, car il surplombe toute la ville"
La tour de l'Europe, "l'endroit parfait, car il surplombe toute la ville" © Anthony Roesch - Wa publicité

                                                                                                                                                                                              

Mais avec la crise, sa carrière, comme celle de ses collègues, a été stoppée net. "Depuis plus d’un an, l’événémentiel est au point mort, et le milieu de la nuit n’a plus le droit de vivre", déplore-t-il. Il a bien fait quelques live depuis son studio, mais n’en pouvait plus de tourner en rond.

"Alors je me suis dit : pourquoi pas innover ?" Cette dernière année, plusieurs DJ se sont produits dans des lieux originaux, pour retransmettre leurs vidéos sur les réseaux sociaux. Lui a eu envie de s’élever, afin de ne pas se laisser dominer par ce contexte de pandémie : "J’habite à Mulhouse, dans une grande tour. J’ai donc eu l’idée de mixer depuis le sommet de cette tour. Mais cela n’a pas été possible, pour des questions de sécurité."

Reprendre de la hauteur

Qu’à cela ne tienne. Avec son équipe, il a cherché un autre lieu : "Et pourquoi pas faire plus grand ?" Inévitablement, ils ont pensé à la tour de l’Europe, l’immeuble le plus élevé de Mulhouse, "l’endroit parfait pour réaliser ce projet, car il surplombe toute la ville."

Il leur a fallu "six mois de démarches administratives" pour obtenir toutes les autorisations et "trouver les bons partenaires". Mais ces efforts ont abouti, car Chris Willsman se dit "heureusement entouré de partenaires de longue date." Une société lui a fourni le support technique et le matériel, une autre s'occupe de la production du tournage. Une autre encore paie tous les repas "ce que je n’aurais pas pu mettre de ma poche", reconnaît le DJ, car "je suis sans revenus depuis un an, même si les aides de l'Etat me permettent de tenir le coup." Et inutile de préciser que toute son équipe travaille bénévolement.

Premières images nocturnes lors des essais de vendredi 11 juin
Premières images nocturnes lors des essais de vendredi 11 juin © Anthony Roesch - Wa publicité

A quelques heures de l’événement, Chris Willsman reste serein, même s’il sait qu’il n’a pas droit à l’erreur. Il s’apprête à "mixer pendant une heure, en condition de réel", sous le ciel du soir mulhousien, et sa prestation sera filmée exactement comme un direct. "C’est un besoin de se réinventer, une solution pour pouvoir à nouveau exister", assure-t-il. "Et même si le public n’est pas sur place, je le fais vraiment pour les gens."

Du haut des 28 étages de la tour, il n’est pas certain que beaucoup de fans de Chris Willsman puissent l’entendre. Mais leur plaisir n'en sera que plus grand, huit jours plus tard. Car dimanche 20 juin à 20 heures, le concert sera diffusé sous forme de "faux-live" sur divers réseaux sociaux : la page Facebook, le site internet et la chaîne Youtube de l'artiste, ainsi que sur la page Facebook de la ville de Mulhouse.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique insolite