Mulhouse, la salle d'escalade la plus haute de France a ouvert ses portes

La plus haute salle d'escalade de France, avec deux murs de 25 mètres, vient d'ouvrir sur l'ancien site de l'usine textile DMC, après deux ans de travaux. Le projet, de trois millions d'euros, a été financé pour moitié par l'exploitant et pour moitié par des subventions publiques. 

Le mur extérieur du Climbing Mulhouse Center culmine à 25 mètres de hauteur, à côté des cheminées de l’ancien site industriel DMC.
Le mur extérieur du Climbing Mulhouse Center culmine à 25 mètres de hauteur, à côté des cheminées de l’ancien site industriel DMC. © Darek Szuster, Maxppp
"Magnifique", "Superbe", les premiers grimpeurs ne tarissent pas d'éloges pour leur nouvel espace d'entrainement ce vendredi 21 août 2020, jour d'ouverture du Climbing Mulhouse Center (CMC). Après deux ans de travaux, le complexe sportif, construit sur l'ancien site de l'usine textile DMC, met à la disposition du public de tous âges et de tous niveaux 240 voies d'escalade en intérieur et en extérieur. Deux murs d'escalade culminent à 25 mètres de hauteur, ce qui en fait les plus hauts de France. "Il faut aller chercher la dernière prise du mur extérieur à 25,18 mètres", précise même Bruce Coll, le président du CMC et initiateur du projet. 

L'esprit des lieux

Conçu par l'architecte mulhousien Pierre Lynde à l'emplacement de l'ancienne blanchisserie de DMC, le Climbing Mulhouse Center se devait de respecter l'esprit des lieux. "C’est cet épiderme ancien, le dallage de l’usine ancienne, les rails qui passent, les fenêtres anciennes, les tuiles de l’époque qu'on  a retrouvées et nettoyées pour les reposer, c’est cette poésie du bâtiment qu’il fallait conserver au maximum", explique l'architecte.

Un pari réussi pour Bruce Coll, séduit par le passé industriel et le cachet du site où une dizaine de milliers d'ouvriers travaillaient encore jusqu'au début de la crise du textile dans les années 1990. "On a à respecter ce lieu et à en faire quelque chose où les gens voient qu’il s’est passé quelque chose. C’est grunge, c'est brut", affirme Pierre Lynde. Aujourd'hui ce sont des familles, des grimpeurs professionnels, des athlètes qui vont prendre le relai des ouvriers et faire vivre le lieu à leur façon. "Ces cordes d'escalade ça me fait penser aux fils de broderie, il y a toujours un petit lien qui reste. Le grand capital a quitté ces lieux, on retrouve une activité complètement différente mais en même temps les fils continuent à relier les gens et en couleur".
 
Le mur extérieur culmine à 25 mètres de haut.
Le mur extérieur culmine à 25 mètres de haut. © Stéphane Gaudry, France Télévisions

Du monde au bout du fil

Et des cordes façon fils de toutes les couleursle long des voies, il n'en manque pas depuis le premier jour d'ouverture de la salle au public. Sacha Rosenblatt par exemple, 11 ans et déjà vice-championne d'Alsace, s'entrainera désormais ici. "La salle est haute, il y a plein de prises et plein d’endroits différents pour grimper. Si on n'a personne pour nous assurer il y a des enrouleurs automatiques donc on peut grimper en toute sécurité en étant autonome".

Van Thann Trinh, grimpeur depuis 30 ans, est venu en famille pour découvrir le centre : "Avec les 25 mètres de haut à l’extérieur, les 25 à l’intérieur, les blocs, les 2 voies de vitesse pour la compétition et les blocs, on a de quoi faire. On a les 3 disciplines olympiques présentes sur le CMC".

L’équipe du lieu, 6 personnes actuellement, qui devrait doubler d’ici l’automne, table sur 35.000 visiteurs par an, soit une centaine de grimpeurs par jour, venus de l’Est de la France mais également de Suisse et d’Allemagne. Des liens ont aussi été tissés avec les écoles et collèges de l’agglomération pour l’accueil des scolaires mais aussi avec les clubs sportifs comme le Club Alpin français de Mulhouse.
 
15.000 prises ont été installées par des professionnels de l'escalade sur les murs et les blocs.
15.000 prises ont été installées par des professionnels de l'escalade sur les murs et les blocs. © Darek Szuster, Maxppp

Des équipements XXL

En tout 240 voies d’escalade, certaines équipées d'assureurs automatiques permettant de grimper seul, et pas moins de 15.000 prises sont ainsi mises à la disposition du public. La salle est occupée par 2.000 m² de murs, une mezzanine, un mur de vitesse de 15 mètres homologué par le Club Alpin Français, le "fameux" mur de 25 mètres et un espace de blocs de près de 400 m². A l’extérieur, se dressent le 2e mur de 25 mètres de haut, avec une casquette pour protéger les grimpeurs de la pluie et une zone de blocs permettant de s'entrainer en solo. L'objectif pour Bruce Coll étant que les familles et les sportifs se sentent bien: "On leur prépare des murs de vitesse juste pour eux, des murs très hauts pour qu’ils puissent s’entrainer en vue des Jeux Olympiques, des championnats régionaux, de France ou internationaux." Les athlètes de haut-niveau accueillis au Centre sportif régional ou issus de comités olympiques français et étrangers viendront également grimper dans la salle mulhousienne qui accueillera des compétitions, challenges et trophées.

Des équipements qui manquaient et qui trouvent toute leur place dans le Haut-Rhin, selon son président du CMC qui précise: "Dans la cour, conçue comme un patio inversé, on peut grimper dehors avec des espaces de détente mais on peut aussi venir y manger avec les enfants.
 
A l'extérieur, la salle est conçue comme un immense shed, faisant écho à l'architecture industrielle du quartier.
A l'extérieur, la salle est conçue comme un immense shed, faisant écho à l'architecture industrielle du quartier. © Stéphane Gaudry, France Télévisions

Combien ça coûte ?

Que les gens soient au rendez-vous, c'est important et cela rassure un peu Bruce Coll, le maître des lieux, qui s'est beaucoup engagé sur ce projet: "On a un investissement plutôt lourd. Heureusement, on a l’aide de la Ville, de la M2A et de la Région." D’un coût d’environ 3,3 millions d’euros, le projet a été financé par l'organisme public Citivia à hauteur de 1,47 millions d’euros, de 930.000 euros par la SAS Climbing Mulhouse Center, et les reste par la Région Grand Est, la Ville de Mulhouse et Mulhouse Alsace agglomération (M2A). 
 
Le Climbing Mulhouse Center est situé au 21, rue des Brodeuses. Le centre est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 23h, le samedi de 10h à 21h et le dimanche de 10h à 19h. 
 







 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport urbanisme aménagement du territoire environnement architecture culture