Un pas de plus vers la piétonisation du centre-ville de Mulhouse

Dans le cadre de son projet de développement des mobilités douces, la ville de Mulhouse étend le secteur réservé aux piétons dans l'hyper-centre. Les travaux doivent être terminés avant la fin de l'année 2023.

Pas ou peu de monde ce lundi 24 avril au matin dans le centre-ville de Mulhouse. La plupart des commerces sont fermés, jour de congé hebdomadaire oblige. Pas de voiture non plus, et pour cause : l'accès est empêché par des barrières grillagées dans plusieurs rues du centre. Les travaux d'extension de la zone piétonne viennent de commencer.

La mairie l'a annoncé depuis des semaines : plusieurs rues vont rejoindre la liste des voies déjà interdites à la circulation automobile. En l'occurrence, il s'agit de la rue de l'Arsenal, de la rue de la Loi, de celle des Tanneurs, de la rue Bonbonnière et de la rue des Bons Enfants. Des tests menés rue de l'Arsenal pendant l'été 2021 ont été jugés concluants.

La municipalité, dont le conseil municipal a validé l'idée le jeudi 13 avril 2023, gage que moins de circulation automobile rendra le secteur plus calme et respirable : "Nous voulons une ville apaisée avec moins de circulation, mais il n’est pas question de supprimer la voiture du centre-ville, tempère Jean-Philippe Bouillé, adjoint au maire délégué à l’urbanisme.

En amont de l'entrée en vigueur de la zone à faible émission (ZFE), ces aménagements doivent "apaiser" la ville de Mulhouse : "L’idée de traverser le centre-ville en voiture va disparaître et suppose la mise en place d’aménagements pour en faire le tour, mais aussi d’infrastructures permettant de pouvoir poser sa voiture de manière pratique et économique."

Après les travaux de rénovation de la conduite d'eau, la phase de piétonisation à proprement parler consistera d'abord à remettre à niveau la voirie. Des arbres et d'autres végétaux seront plantés en pleine terre. Des possibilités de terrasses ont été prévues pour les commerces. Un dispositif de contrôle, avec des bornes d'accès, sera mis en place (possibilité d'accès pour les livreurs jusqu'à 10 heures, ainsi que pour les riverains et clients particuliers).

Des réunions d'information et de concertation avec les commerçants en particulier ont précédé cette phase opérationnelle et font espérer à l'équipe municipale que les travaux se dérouleront dans la sérénité. "Ce projet a été exemplaire en matière de concertation locale" se félicite Philippe Trimaille.

L'adjoint au commerce avance que les retombées de la piétonisation seront "massives" car on rend l'espace "beaucoup plus attractif pour l'offre commerciale". Et de s'appuyer sur l'exemple de la rue du Sauvage toute proche : "Autrefois, elle n'était pas piétonne et les voitures circulaient sans s'arrêter. Aujourd'hui, si vous venez un samedi, c'est bondé de piétons qui sont là pour profiter du centre-ville et de l'offre commerciale".

Pour les personnes qui ont un handicap, les pavés c'est l'enfer !

Virginie Burger

Orthopédiste rue des Tanneurs à Mulhouse

Virginie Burger est orthopédiste rue des Tanneurs depuis 1999. Cette spécialiste du pied se dit carrément effrayée par l'installation de pavés : "Ça me fait très peur. Pour les personnes qui ont un handicap, et on peut tous en avoir un dans sa vie, les pavés c'est l'enfer !" Pour cette soignante, la piétonisation est loin de faire l'unanimité auprès des commerçants. Elle estime même que 60 à 70 % y sont opposés.

Hicham Himer, épicier de la rue du Raisin, témoigne des difficultés actuelles engendrées par les travaux sur les livraisons, mais aussi sur l'accès des clients à son commerce de proximité : "Avec les trottoirs coupés, c'est un peu plus difficile de circuler donc on voit la différence sur le chiffre avec et sans les travaux. Pour certains d'autres de mes collègues commerçants, l'impact peut aller jusqu'à 30%."

Serge Imbery, commerçant rue des Bons Enfants et également élu à la Chambre de commerce de Mulhouse, se veut plus optimiste : "On ajoute un peu de stress pour les commerçants mais c'est pour la bonne cause. On espère qu'on aura un surcroit de chiffre d'affaires au mois de novembre et que la ville gagnera en attractivité"

Le montant des travaux s'élève à 2,45 millions d'euros. Ils devront s'achever fin novembre 2023, avant l'ouverture du marché de Noël.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité