Mulhouse : voici "Haïku, poésie d'hiver", l'étoffe de Noël 2021

Comme chaque année, à la demande de la ville de Mulhouse, la styliste Marie-Jo Gebel a créé une nouvelle étoffe de Noël. Le tissu habillera l'hôtel de ville, les rues, les chalets, les sapins. Baptisée Haïku, l'édition 2021 s'inspire de la collection japonaise du musée de l’Impression sur Étoffes.

Chaque année, Mulhouse crée une nouvelle étoffe de Noël. Le centre-ville se pare alors de ses plus beaux atours: le tissu vient habiller l'hôtel de ville, les rues adjacentes, le marché de Noël, les sapins et même les boutiques. En 2021, ce sera du 24 novembre au 27 décembre, le temps du marché de Noël.

Les motifs et les couleurs du textile s'inspirent des collections du MISE (musée de l'Impression sur Etoffes). Pour cette édition, la styliste Marie-Jo Gebel a puisé son inspiration dans le fonds japonais du musée, en concertation avec Michèle Lutz, la maire de Mulhouse, qui apprécie toujours l'exercice. "Cette année, j'ai souhaité quelque chose à l'aspect doux et poétique, raconte l'édile. C'est toujours un savant équilibre entre les envies de la maire, et l'artiste."

L'étoffe de Noël est le résultat d'un an de travail ou presque. A peine les réveillons passés, il faut déjà penser à la confection du prochain tissu. "On commence dès la fin du mois de janvier. Marie-Jo Gebel fait des recherches, on passe des journées ensemble pour qu'elle me montre ses trouvailles", raconte Michèle Lutz.

"Cette année, c'est un retour sur des choses plus fines et délicates. On l'a baptisée Haïku, pour la paix et la sagesse qu'inspire cette forme de poésie japonaise ", explique Marie-Jo Gebel. Il fallait sans doute cela pour apaiser les esprits, après les tourmentes de la crise sanitaire. Cette année, les tons gris et bleus remplaceront le généreux tissu 2020 et ses teintes rouges.

La créatrice est partie d’une mousseline de laine imprimée selon une technique mixte faite de réserves au katagami, une sorte de pochoir, qu'elle décrit : "sur un fond un peu gris, comme les anciennes estampes japonaises, figurent des fleurs, des cerisiers ou des oiseaux. Le motif des pompons reprend les codes de Noël et les silhouettes de grues peuvent très bien représenter une cigogne". 

Ces illustrations, qui ont inspiré le travail de la styliste, datent de plus d'un siècle. Les étoffes sur lesquelles elles ont été imprimées ont été présentées à l'Exposition universelle de 1900 à Paris. La société industrielle de Mulhouse l'avait acquise pour enrichir sa propre collection, ancêtre du futur musée.  

"Aujourd'hui encore, les Japonais viennent au MISE pour choisir leur base de leur future création textile", souligne Marie-Jo Gebel. Un clin d'oeil de l'histoire et une reconnaissance internationale du musée, s'il en fallait une. 

L'étoffe, la même qui ornera les rues de la ville, sera vendue au mètre et sous forme d'accessoires de linge de maison dès l'ouverture du marché de Noël, le 24 novembre 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs marchés de noël noël en alsace