Municipales 2020 à Mulhouse : le stationnement payant mis à l'amende par les programmes

Selon les zones, le stationnement à Mulhouse (Haut-Rhin) vaut jusqu'à 1.50 euro de l'heure. / © Éric Kleinhoffer, France Télévisions
Selon les zones, le stationnement à Mulhouse (Haut-Rhin) vaut jusqu'à 1.50 euro de l'heure. / © Éric Kleinhoffer, France Télévisions

Le stationnement payant, c'est l'un des enjeux des élections municipales qui ont lieu à Mulhouse (Haut-Rhin) les 15 et 22 mars. Les candidates et candidats n'ont pas un avis unanime sur ce sujet, qui constitue une source de revenus pour la municipalité.

Par Vincent Ballester

Mulhouse (Haut-Rhin) va élire son nouveau ou sa nouvelle maire les 15 et 22 mars 2020. En attendant, la plupart des candidates et candidats à la magistrature municipale font des concessions sur le stationnement payant dans la ville.

Le stationnement dans la cité du Bollwerk a un coût pour les automobilistes. Il leur faut débourser entre 0.80 et 1.50 euro selon leur zone de stationnement. Certaines permettent de garer son véhicule un moment avant de devoir sortir le porte-monnaie (ou le téléphone, car le paiement par mobile est pris en compte). 
 

L'idée de réduire ou faire disparaître cette tarification du stationnement a fait un peu de chemin. Elle se retrouve dans certains programme des candidates et candidats.
 

Michèle Lutz (maire sortante LR, Mulhouse en grand)

"Il y a 8.200 places de stationnement payant. La tarification a été pensée pour répondre à tous les besoins. Demain, nous projetons de rénover le parking de la porte Jeune pour 3,5 millions d'euros, avec un gain de 160 places. Nous souhaitons aussi augmenter l’offre de stationnement en périphérie pour les clients et les employés du centre-ville."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Loïc Minery (EELV, Mulhouse cause commune)

"Ce n'est pas à l'ordre du jour, même si il faut y mettre de l'ordre. Certains parkings payants, comme à l'hôpital ou sur le site Fonderie pour les étudiant.e.s, sont pénalisants. La priorité doit consister à proposer de nouveaux parkings-relais dans les entrées de ville. Il faut proposer des alternatives crédibles, par un meilleur réseau de transport en commun, avec des horaires adaptés et des fréquences plus nombreuses."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Julien Wostyn (LO, Faire entendre le camp des travailleurs)

"Payer pour emprunter des autoroutes, payer pour garer sa voiture : il faut en finir avec cette politique de racket permanent !"

(voir sa page Facebook, son site de campagne)
 

Lara Million (LREM, Mulhouse en vrai)

"Il faut surtout organiser une bonne rotation des véhicules, et optimiser l'offre."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Fatima Jenn (DVC, Osons Mulhouse)

"La politique du stationnement payant pourra être revue en concertation avec les Mulhousiens concernés : les commerçants, par exemple. D’emblée, nous envisageons dix jours de gratuité par an pour des manifestations culturelles ou commerciales, et la construction de parkings silos de proximité."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Christelle Ritz (RN, Rassemblement pour Mulhouse)

"L’offre de stationnement doit être revue avec la création d’un parking gratuit dédié aux étudiants, et le retour à la gratuité du parking de l’hôpital Emile Muller. Il faut créer des zones dédiées au covoiturage, et développer des zones de stationnement gratuit limité à 30 minutes à proximité des commerces."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

 Retrouvez les propositions des candidates et candidats à Mulhouse sur d'autres sujets :
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus