Bannière résultats municipales

REPLAY - Municipales 2020 : les 4 choses à retenir du débat à Mulhouse

Replay. France 3 Alsace organisait le mercredi 4 mars un débat pour les municipales à Mulhouse (Haut-Rhin). Il a opposé Michèle Lutz (LR), Loïc Minery (EELV), Lara Million (LREM), Fatima Jenn (DVC), et Christelle Ritz (RN).

Les aménagements pour les cyclistes seront au coeur des débats pour les municipales à Mulhouse (Haut-Rhin).
Les aménagements pour les cyclistes seront au coeur des débats pour les municipales à Mulhouse (Haut-Rhin). © Géraldine Dreyer, France Télévisions
Mulhouse (Haut-Rhin) va élire son nouveau maire les 15 et 22 mars 2020. Un débat a été organisé par France 3 Alsace et France Bleu Alsace, le mercredi 4 mars à 21h05. Voici ce qu'il faut en retenir.

Dans cette ville où le taux de pauvreté atteint 33% (voir les chiffres-clés de la ville dans la vidéo précédant les portraits), la gratuité des transports publics est devenue un argument de campagne. Michèle Lutz (LR) est maire depuis 2017, quand Jean Rottner est parti remplacer au pied levé Philippe Richert, président du conseil régional. L'ex-adjointe de Rottner veut rempiler, mais est opposée à deux autres anciennes adjointes de ce dernier : Lara Million (LREM), ainsi que Fatima Jenn (DVC). Cette dernière est issue du parti Les Républicains et part sans l'investiture En Marche qu'elle a tenté d'obtenir en vain. De son côté, Loïc Minery (EELV) scelle l'alliance de la gauche autour de sa personne. Christelle Ritz (RN (ex-FN)) complète la marche.
 
Michèle Lutz doit vite défendre sa position, elle qui fait campagne en binôme avec Jean Rottner : "Nous partons en ticket, mais je suis bien évidemment la tête de liste. J'oserai dire qu'au quotidien, les gens ne me posent pas la question de comment se passe le travail avec Jean Rottner. C'était naturel. Nous n'avons pas du tout la même expérience professionnelle ou politique. Mais nous sommes parfaitement en complémentarité. Chacun a sa place. Je fais partie des gens qui pensent qu'avoir le soutien du président du Grand Est est une opportunité pour Mulhouse. Je suis toujours étonnée quand on me demande si je lui garde 'une place au chaud'. Je suis le maire de Mulhouse et tête de liste. Laissons passer les élections, mais il n'en est absolument pas question ! Je m'engagerai à rester le temps du mandat."
 

Je suis le maire de Mulhouse et tête de liste.
- Michèle Lutz, maire sortante LR


Une passe d'armes a lieu au sujet du marché du canal couvert. Michèle Lutz assure que la surface extérieure occupée par ce marché ne sera pas détruite, mais Lara Million dénonce : "Plus personne ne vous croit ! Vous faites voter un plan local d'urbanisme, vous voulez détruire le côté textile du marché. Et quinze jours avant les élections, comme par hasard, vous promettez de ne pas détruire, 'sauf si nous y sommes autorisés pour raison de sécurité'... Je pense qu'il faut avoir la sincérité dans ses propos. Vous n'en avez pas." Fatima Jenn surenchérit : "Mesdames Lutz et Million, au mois de septembre, vous avez voté toutes les deux pour changer ce plan, qui stipule la suppression de 260 places au marché. Soyez cohérentes toutes les deux !Million et Jenn se chamaillent ensuite au sujet d'un retrait de délégations au conseil municipal, avant que Loïc Minery n'ajoute son grain de sel : "Ce dont il est question ici, à part les désirs de règlements de comptes, c'est qu'on parle de commerce..."
 

Il faut avoir de la sincérité et vous n'en avez pas
- Lara Million, candidate LREM


Au niveau de la sécurité, Michèle Lutz allie "prévention et répression" et propose l'installation de 50 caméras supplémentaires. Christelle Ritz, elle, veut doubler les effectifs de la police municipale car "la sécurité est la première des libertés" et veut utiliser "des drônes". D'un autre côté, Loïc Minery prône la médiation et déclare que "la vidéosurveillance est très coûteuse et est le prétexte pour supprimer des moyens humains : les caméras ont leur utilité sur les grands axes pour les délits routiers, mais qu'on arrête d'en déployer car ça coûte très cher". Fatima  Jenn veut elle aussi de la prévention, mais aussi "de la tranquillité publique, pas de la répression". La solution préconisée par Lara Million est la création de mairies annexes de quartiers "où il y aura du service public, mais aussi un élu référent habitant le quartier, et une police de proximité."
 

Nous voulons remettre l'humain au coeur de nos priorités
- Loïc Minery, candidat EELV


Après avoir détaillé ses moyens pour financer la gratuité du tramway à Mulhouse, que conteste énergiquement Lara Million, Loïc Minery lui porte une estocade finale : "Nous sommes une alternative positive face à cette guerre des droites, nous voulons remettre l'humain au coeur de nos priorités. Les amis de madame Million, à LREM, utilisent le 49.3 pour imposer des mesures régressives qui vont toucher de plein fouet les Mulhousiens. Nous, nous avons le 15.3 : c'est l'élection le 15 mars, et il faut voter pour notre liste en masse."
  

Michèle Lutz (maire sortante LR)

Michelle Lutz dirige la ville depuis 2017 et tente d'être élue en son nom propre pour la première fois.
Michelle Lutz dirige la ville depuis 2017 et tente d'être élue en son nom propre pour la première fois. © Document remis, Mulhouse en grand

Michèle Lutz (Mulhouse en grand) est âgée de 61 ans. Coiffeuse, elle prend la suite de Jean Rottner, parti présider la grande région en 2017. La maire issue des rangs du parti Les Républicains (LR) a le temps de lancer le projet "Mulhouse Diagonales", qui consiste à piétoniser et végétaliser les rives de l'Ill.

Elle inaugure aussi le transfert du conservatoire vers de nouveaux bâtiments plus grands et moins vétustes en centre-ville. Avant de passer par la case élections, en son nom cette fois-ci... Pour ce faire, elle bénéficie du soutien d'un revenant : Jean Rottner, en deuxième position sur sa liste. Elle promet notamment la gratuité des transports mulhousiens pour les personnes âgées de plus de 65 ans.
 

Loïc Minery (EELV)

L'écologiste Loïc Minery rassemble la quasi-totalité de la gauche autour de sa candidature.
L'écologiste Loïc Minery rassemble la quasi-totalité de la gauche autour de sa candidature. © Document remis, Mulhouse cause commune

Loïc Minery (Mulhouse, cause commune) est âgé de 33 ans. Ce professeur qui enseigne l'histoire vient en écrire une nouvelle page dans la cité du Bollwerk. Fait assez rare pour être remarqué, il part en effet avec le soutien de la quasi-totalité des forces de gauche (à l'exception des socialistes qui soutiennent En Marche, voir plus bas) : Europe Écologie Les Verts (EELV), Génération.s (G.s), le Parti communiste français (PCF), la France insoumise (LFI), et Place publique (PP), sans oublier plusieurs "citoyennes et citoyens".

Fort de ce soutien, Loïc Minery propose plus de démocratie participative. Il la met en pratique avant même sa potentielle accession au fauteuil de maire : il est possible de faire des propositions pour compléter son programme
 

Lara Million (LREM)

Ancienne adjointe de Jean Rottner, Lara Million est soutenue par le parti La République en marche (LREM).
Ancienne adjointe de Jean Rottner, Lara Million est soutenue par le parti La République en marche (LREM). © Document remis, Mulhouse en vrai

Lara Million (Mulhouse en vrai) est âgée de 52 ans. Elle est inspectrice des finances publiques et siège au conseil municipal depuis plus d'une décennie. C'est sur elle que compte La République en marche (LREM) pour remporter ces municipales, alors que le contexte national est particulièrement difficile pour le parti présidentiel. Longtemps première force politique à Mulhouse, le Parti socialiste (PS) local soutient cette candidature.

Parmi ses promesses, planter 5.000 arbres ou financer l'achat de vélos neufs via des primes de 100 euros. Elle compte aussi créer 16 mairies de quartier.
 

Fatima Jenn (DVC)

Fatima Jenn, autre ancienne adjointe de Jean Rottner, n'a pas réussi à décrocher l'investiture En Marche.
Fatima Jenn, autre ancienne adjointe de Jean Rottner, n'a pas réussi à décrocher l'investiture En Marche. © Document remis, Osons Mulhouse

Fatima Jenn (Osons Mulhouse) est âgée de 55 ans. Cheffe d'entreprise et originaire du Maroc, elle dit "avoir épousé l'Alsace". Elle siège d'abord au sein de la majorité municipale LR de Jean Rottner, puis est encartée chez LREM. Mais la commission d'investiture du parti présidentiel refuse de la soutenir, au profit de Lara Million. Elle quitte donc En Marche.

Elle projette de mettre l'accent sur l'écologie, en valorisant le bio et le local au Grand marché, ou en généralisant panneaux solaires et toits végétalisés sur les infrastructures urbaines. Elle compte aussi "protéger les femmes victimes de violences conjugales en les mettant à l'abri" : mieux former les policiers à cette problématique et augmenter le nombre de places en hébergement d'urgence pour les accueillir.
 

Christelle Ritz (RN)

Christelle Ritz dédie une large partie de son programme à la sécurité des Mulhousiennes et Mulhousiens.
Christelle Ritz dédie une large partie de son programme à la sécurité des Mulhousiennes et Mulhousiens. © Christelle Ritz

Christelle Ritz (Rassemblement pour Mulhouse) est âgée de 42 ans. Tout comme ses concurrentes Lara Million et Fatima Jenn, cette enseignante est une ancienne adjointe de l'ère Bockel/Rottner. Elle n'est plus adjointe aux affaires sociales à partir de 2012.

Mais le programme de la candidate du Rassemblement national (RN, ex-FN) est mâtiné de préoccupations sociales. Il évoque une "grande politique intergénérationnelle avec [les] aînés" et une "lutte contre les marchands de sommeil". La sécurité y est aussi au rendez-vous (police municipale armée, plus de vidéosurveillance), alors qu'elle décrit Mulhouse comme une ville "déchirée, dégradée, communautarisée""règne l'insécurité".
 
Sont aussi candidates et candidats à Mulhouse :

France 3 propose ce type de débats dans de nombreuses grandes et moyennes villes de France (voir carte ci-dessous). En Alsace, les débats auront lieu avec les candidates et candidats de : 
Un débat aura aussi lieu le mercredi 18 mars. Les résultats du premier tour détermineront les villes concernées.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter