Portrait : Christiane Klein, éleveuse laitière et boulangère à Hagenthal-le-Haut

A Hagenthal-le-Haut (Haut-Rhin), la ferme des Sources est bien connue pour ses vaches laitières, ses produits de la ferme et son pain. Portrait de Christiane Klein, éleveuse touche-à-tout, qui a su transmettre son savoir-faire à son fils et à son petit-fils.

Christiane Klein est éleveuse et fait du pain depuis 40 ans.
Christiane Klein est éleveuse et fait du pain depuis 40 ans. © La Ferme des Sources

Christiane Klein n'a pas seulement été éleveuse de vaches laitières. Elle est aussi boulangère, depuis 1973, à Hagenthal-le-Haut (Haut-Rhin). "Quand on était jeunes, le lait ce n'était pas suffisant, et puis on voulait aussi partir en vacances, comme tout le monde. Alors on a commencé à vendre le pain qu'on faisait pour nous. D'abord sur le bord de la route, puis à la ferme, puis sur les marchés. On cultivait déjà du blé pour nos bêtes, on fabriquait le pain qu'on mangeait."

"Au fond, ce n'était rien de nouveau pour nous. Et ça a tout de suite bien marché. Pensez-vous, à l'époque, du pain paysan cuit au feu de bois. On ne trouvait pas ça partout
." Christiane a toujours bien aimé faire son pain, alors en faire aussi pour les autres, ce n'était pas un problème. 

On cultivait déjà du blé pour nos bêtes, on fabriquait le pain qu'on mangeait. Au fond, ce n'était rien de nouveau pour nous. Et ça a tout de suite bien marché.

Christiane Klein, éleveuse et boulangère

A 70 ans, l'éleveuse est maintenant à la retraite, et c'est son fils Eric qui a repris l'affaire familiale, et qui fait le pain à son tour. Le bouche-à-oreille n'a jamais cessé, la ferme est bien connue dans les environs. Grâce à son petit magasin aussi. "En 1998, on a tout reconstruit, avec un plus grand four à bois et un local de vente aux normes. Et on continue d'ouvrir, uniquement les vendredi, comme toujours."

Même recette depuis 40 ans

"C'est toujours la même recette, issue du blé que nous cultivons. Le moulin Jenny, à Hésingue moud notre blé et nous le met de côté, on achète un peu de seigle, et c'est tout", nous dévoile Christiane Klein, adhérente du réseau Bienvenue à la ferme. "Nous faisons tout à la ferme, on s'est engagé à utiliser notre propre blé en adhérent à ce réseau, et ça nous convient bien", explique-t-elle.

Depuis quatre décennies ou presque, les quantités et les produits sont les mêmes : le pain cuit au feu de bois, les brioches, les kouglofs, les pains fourrés, les tartes et les quiches. "Les gens nous demandent de plus en plus de quiches et de tartes ces dernières années, on fait des quiches aux poireaux et aux légumes, c'est pratique à réchauffer après le travail et ça reste des bons produits faits à la ferme". Les jeunes familles viennent surtout après le travail, le vendredi soir, chercher des produits sur commande. "On habite au-dessus du magasin, alors on est toujours là si quelqu'un vient".

Avec la Covid-19, les marchés ont pris de l'ampleur, les gens viennent de partout.

Christiane Klein, la ferme des Sources

Depuis 2013, la ferme des Sources a également créé un marché à la ferme, le deuxième vendredi du mois. Huit producteurs locaux y proposent viandes, légumes, vins, fromages, yaourts, confitures et même des escargots. "Avec la Covid-19, notre activité n'a pas changé, on produit toujours pareil, ni plus, ni moins. Par contre, les marchés ont pris de l'ampleur je trouve, les gens viennent de partout", constate Christiane Klein.

Le marché de producteurs, le deuxième vendredi de chaque mois, à la ferme des Sources.
Le marché de producteurs, le deuxième vendredi de chaque mois, à la ferme des Sources. © La Ferme des Sources

La relève

La grande joie de Christiane Klein c'est d'avoir pu transmettre la ferme et le magasin à son fils Eric, il y a dix ans. Et son petit-fils de 25 ans, Joël, y travaille aussi maintenant. "Il ne fait pas encore le pain, lui il travaille à la ferme, nous avons 200 laitières, il y a du travail. C'est Eric et sa femme qui font le pain. Je suis contente que les enfants suivent, on a tout fait pour ça", explique Christiane, qui continue de "donner un coup de main quand il faut, de cuisiner quand ils viennent tous manger. Mon mari aide avec les vaches, ou pour couper un arbre. Dans une ferme, il y a toujours quelque chose à faire".

Joël Klein dans un champ de blé.
Joël Klein dans un champ de blé. © La Ferme des Sources

"On a nos recettes, qu'on réalise avec nos produits : les oeufs, le lait, la farine, et quelques légumes aussi. On n'achète pas grand-chose. Et c'est ce que les gens apprécient ici. Avec le temps, le village s'est agrandi, il y a beaucoup de nouveaux lotissements, des jeunes ménages qui découvrent nos produits. Ça plaît beaucoup", conclut Christiane.
 

Quels sont les visages de l’agriculture d’aujourd’hui ? Pour les découvrir, cliquez sur un point, zoomez sur le territoire qui vous intéresse ou chercher la commune de votre choix avec la petite loupe. Bonnes balades au cœur du monde paysan.


 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie salon de l'agriculture