REPLAY. Angélique Kidjo, "une odyssée africaine" : trois raisons de (re)-voir son concert filmé à Mulhouse

Publié le
Écrit par Carine Zélie

Trois raisons de voir cette captation unique d'Angélique Kidjo enregistrée le 25 novembre 2020 à La Filature de Mulhouse. A re(voir) en replay ci-dessous.

Parce qu'Angélique Kidjo vous emporte de vos racines à la lumière : vos pieds dansent au rythme des percussions, votre cœur bat aux sons des mélodies et votre tête s'éveille à la voix d'une reine de la musique.

1. Pour l'incroyable interprète

Angélique Kidjo, sacrée à trois reprises par les prestigieux Grammy Awards, est considérée par Time Magazine comme " l’unique diva africaine ". Cette artiste d’une intensité, d’une puissance vocale et d'une présence scénique inouïes remet au goût du jour les classiques de son répertoire grâce à l’introduction de sonorités électriques, de guitares africaines et de chœurs.

Angélique Kidjo mélange les sons traditionnels africains avec les sonorités RnB, funk, jazz et aux influences d’Europe et d’Amérique Latine. Hommage à Bob Marley avec Redemption song et à Cesaria Evora avec La vida es un carnaval. Elle maîtrise les langues et interprète les chansons avec son énergie solaire. " On doit continuer à se donner de la joie, malgré tout ! Nous sommes des êtres humains et faire la fête nous appartient ! " exprime-t-elle au journal L'Alsace.

2. Pour danser avec le soleil

Malgré le silence lourd entre deux morceaux, elle prend peu à peu possession de la scène, échange avec ses musiciens et raconte le choix de ce répertoire d’un soir qu’elle souhaite partager avec le plus grand nombre, pour redonner l'énergie de l'espoir à tous. Comme un baume au cœur, elle vous entraîne dans la danse. Bien sûr, Angélique Kidjo évoque la femme qui a certainement le plus compté, Miriam Makeba (voir la version live de Pata pata en 1967) : " une des artistes préférées de ma maman, j’ai commencé à chanter ses chansons à l’âge de 9 ans ". Et d’enchaîner Pata pata : " si vous ne connaissez pas cette chanson, c’est que vous n’habitez pas sur cette planète. " Sa mère lui a demandé de chanter Pata Pata le jour de ses funérailles…

Plus on avance dans la performance, plus Angélique Kidjo se donne, entière, joyeuse et confiante. Elle bouge avec vous et vous entraîne dans la danse. Angélique Kidjo rêve d’un monde " où on peut discuter sans se haïr, la haine crée de la laideur, la paix est notre humanité commune si nous voulons le bonheur… " L’artiste invite les téléspectateurs à " faire les chœurs derrière la télé ".

3. Pour son indéfectible engagement

Angélique Kidjo , la diva béninoise, collectionneuse de grands prix internationaux, est aussi une femme engagée : la lutte pour l’éducation, la liberté des femmes, le respect de la planète… Avec treize albums, cette célébrité à l'énergie débordante qui continue de parcourir le monde entier, s'applique à mettre sa notoriété au service de causes sociétales.

Lors du sommet du G7 en 2019, le Président français, Emmanuel Macron, l'a nommée porte-parole de l'initiative Afawa (Affirmative finance action for women in Africa) pour aider à combler le déficit de financement des femmes entrepreneurs en Afrique. Ambassadrice de bonne volonté de l'Unicef et d'Oxfam, Angélique Kidjo a également créé sa propre fondation caritative - Batonga - pour soutenir l'éducation des jeunes filles en Afrique.

Elle a participé le 23 juillet 2021, à la reprise de Imagine de John Lennon et Yoko Ono (1971) pour l'ouverture de JO 2020 à Tokyo. Aux côtés de Keith Urban, star australienne de country, de Alejandro Sanz, chanteur espagnol et de John Legend, américain, elle souffle "Imagine all the people" comme un hymne qui nous rassemble (voir le replay de la cérémonie à 3 h 13 min). Dans toutes ses actions, elle met sa voix au service de l'humanité. 

Ce concert filmé le 25 novembre 2020 à la Filature de Mulhouse résonne comme un moment vibrant unique. Ovation debout pour Angélique Kidjo, femme engagée et chanteuse exceptionnelle, qui force le respect.