REPLAY - Municipales 2020 à Mulhouse : les 4 choses à retenir du débat du deuxième tour

Les électeurs mulhousiens se rendront aux urnes le dimanche 28 juin pour élire leur maire. Le second tour a été reporté à cause de la pandémie de coronavirus. En lice, quatre candidats, dont la maire sortante Michèle Lutz. Voici ce qu'on peut retenir du débat organisé par France 3 Alsace ce 15 juin.

Durant la campagne pour le second tour des élections municipales qui se tiendra le dimanche 28 juin, France 3 Alsace vous propose 9 débats pour 9 villes de la région. Ce lundi 15 juin, c'est Mulhouse (Haut-Rhin) qui ouvre le bal. La commune où le taux de pauvreté atteint les 33% a payé un lourd tribut lors de la crise sanitaire. Cette dernière aura forcément un impact sur le choix des électeurs mulhousiens. Pour ce second tour, quatre candidats sont en lice : Michèle Lutz, maire sortante et candidate LR, Loïc Minery, candidat EELV, Lara Million, candidate soutenue par LREM , Christelle Ritz, candidate RN.

 

A qui profitera la crise sanitaire ? 

La ville de Mulhouse a été au coeur de l'actualité durant la crise sanitaire. Principal foyer épidémique, la ville a été particulièrement médiatisée ainsi que la maire Michèle Lutz, mais aussi et surtout son premier adjoint, également président de la région Grand Est Jean Rottner. Pour Michèle Lutz , "je me serais bien passée de cette surexposition médiatique. Ce n'est pas forcément un avantage d'être dans l'oeil du cyclone. En ces temps de pandémie, il serait totalement indécent d'avoir des considérations politiques ou d'en tirer quelque profit que ce soit"

 

Une "surmédiatisation" que les autres candidats reprochent justement à la maire sortante. "On a vu le tandem Lutz-Rottner partout, tout le temps sur les chaînes de télévision. Mais que faisiez-vous réellement sur le terrain?Vous avez tardé à vous relancer dans la course du second tour, pour ne pas faire d'impair, votre binôme étant ministériable à présent", lance la candidate RN, Christelle Ritz. Pour Lara Million, soutenue par LREM, et ancienne conseillère de la majorité municipale "cette surmédiatisation a fait beaucoup de mal à Mulhouse. Mulhouse est maintenant connue de tous, mais pour le Covid. Les touristes ne viennent plus. Ils ont peur".

Le candidat écologiste a été particulièrement choqué durant la crise par le manque de consultation et de concertation de l'équipe sortante "vous avez tout fait de votre côté", en s'adressant à la maire sortante. "Vous auriez dû nous consulter, consulter tous les acteurs de la ville, tous les corps de métier pour lutter contre la crise, pour préparer la suite".

 

La fusion de Lara Million avec Fatima Jenn

Pour ce second tour, trois listes sont restées identiques. Une seule fusion a vu le jour pendant l’entre-deux-tours : Lara Million (LREM) s'est entendue avec Fatima Jenn candidate divers centre (7,94%). Une façon technique de revenir dans la course en remontant mathématiquement de la troisième à la seconde place devant le candidat EELV, Loïc Minery. Rappelons que les deux conseillères municipales, Lara Million et Fatima Jenn avaient été élues sur la liste de Jean Rottner en 2014, avant de quitter la majorité municipale. Pour Lara Million, cette alliance "s'inscrit dans un projet commun. Nous avons avec Fatima Jenn, le même ADN et son expérience en tant que conseillère départementale est un atout pour notre liste". Une fusion vue par la maire sortante comme une fusion "opportuniste, purement mathématique". Loïc Minéry, l'écologiste qui rassemble autour de sa candidature différents courants de gauche à Mulhouse, a également été approché par Lara Million de LREM. Refus catégorique. "Nous restons fidèles à nos sensibilités politiques et à notre projet."

Pour rappel voici les résultats du premier tour des élections municipales à Mulhouse (le 15 mars 2020)

 

L'après Covid, l'économie locale en sursis

Après la crise sanitaire, la crise économique. Elle sera toute aussi violente, on le sait. Pour Loïc Minéry,"il faut sauver les commerces mulhousiens. Je propose de débloquer une enveloppe de 1 million d'euros pour venir en aide aux commerces. Profitons de cette période pour relancer l'économie locale verte avec des entreprises textiles, spécialisées dans le recyclage." Sur cette question tous les candidats s'accordent. "Pour le fond de soutien aux commerces mulhousiens, on est tous d'accord. Il faut faire venir les Mulhousiens dans le centre en proposant la gratuité des parking, par exemple, propose Christelle Ritz du Rassemblement national. "La priorité se sont ceux qui font Mulhouse, les commerces, les entreprises, les associations et bien sûr les habitants", explique la candidate Michèle Lutz.

Et à Lara Million de frapper fort. La candidate prévoit un fond de soutien de 10 millions d'euros. Et d'offrir des bons d'achats aux Mulhousiens pour qu'ils consomment à Mulhouse. "Des bons allant de 50 à 500 €". Et à plus long terme, la création de 3.000 emplois à Mulhouse. 

 

L'après Covid, l'écologie revient sur le devant de la scène

La crise a mis à sa façon en évidence l’urgence climatique. A Mulhouse et comme dans beaucoup d'autres villes, la pollution a connu une baisse importante durant le confinement. Le vélo est au coeur de tous les programmes. La maire Michèle Lutz a d'ailleurs accéleré le mouvement ces dernières semaines avec la création de nouvelles pistes cyclables. "On s'est rendu compte que désormais les habitants aspirent à d'autres formes de mobilités. Nous avons lancé une expérimentation pour les voies cyclables. Nous le voyons à l'usage tout n'est pas parfait" reconnaît la maire sortante.

"C'est du bricolage réalisé à la hâte, sans concertation ni sécurité pour les usagers", s'insurge Christelle Ritz. "C'est tout bonnement une tentative électoraliste pour récuperer l'électorat écologiste" ajoute Lara Million. Le candidat écologiste justement espère une prise de conscience globale avec notamment la question des déchets qui reste pour lui une des priorités. "Il faudrait pouvoir réduire nos déchets, arriver par exemple à moins de 100kg par an et par habitant. Peu importe si c'est en 2024, ou 2027, le plus tôt sera le mieux pour une planète et une ville plus vivable".

 

Les chiffres à connaître

La deuxième commune d'Alsace compte 109.000 habitants. Le taux de pauvreté est de 33% alors que la moyenne départementale est de 13%. Le revenu médian s’élève à 15.500 euros. En 2014, Jean Rottner (UMP) a remporté les élections municipales avec 45,7% des suffrages dans le cadre d’une triangulaire. Le taux de participation n’avait pas atteint les 50 % (moyenne nationale 64%).

 

2020 : les résultats au premier tour 

A Mulhouse, quatre listes se sont qualifiées pour le second tour organisé le 28 juin prochain, des listes conduites par :

 

Une faible participation au premier tour

Souvenez-vous, le taux de participation a été particulièrement faible à Mulhouse avec 26 % (contre un taux de participation au premier tour en 2014 à 46,77% et au second tour 49,79%). Cela signifie que trois électeurs sur quatre ne sont pas allés voter. Le contexte sanitaire de l'époque -nous sommes le 15 juin, Mulhouse est considéré comme le plus important foyer épidémique de France- y est sans doute pour beaucoup. Plus de trois mois plus tard et alors que l'épidémie est en recul, la clé du scrutin se trouve-t-elle dans la participation du 28 juin ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections covid-19 santé société