Alsace : il veut parcourir 2.000 kilomètres dans l'hiver scandinave pour l'amour de Jessica, et des aurores boréales

Anthony Follin Christiansen vit à Saint-Louis (Haut-Rhin), mais ses origines danoises le lient à la Scandinavie. Le trentenaire s'est lancé un défi, pour lui-même, et par amour pour sa future femme : atteindre le cercle polaire norvégien, en plein hiver, pour aller admirer les aurores boréales.

Anthony et Jessica, amoureux l'un de l'autre, et de la nature.
Anthony et Jessica, amoureux l'un de l'autre, et de la nature. © Anthony Follin Christiansen

Il dit que la forêt l'apaise, calme cette colère née d'une enfance douloureuse, lui qui a perdu tragiquement ses parents à l'âge de 5 ans. A 33 ans, Anthony Follin Christiansen a déjà parcouru une partie des Alpes autrichiennes, des Rocheuses américaines et des Highlands écossaises en mode minimaliste, sac au dos, en pleine nature. "Moi, quand je voyage, je n'aime pas aller dans les hôtels, dans les restaurants. Un bon bivouac en pleine forêt, voilà ce que je préfère."

En 2017, il pousse l'expérience plus loin encore : il vit pendant 9 mois dans la forêt, à Saint-Louis où il s'est installé. Son travail de serveur la journée, la nuit dans la nature. Il construit des cabanes pour s'abriter, se lave dans la rivière, parfait ses connaissances dans la faune et la flore sauvages. Et apprend à vivre avec le froid, en cet hiver alsacien"assez rigoureux, se souvient-il. Je ne souffre pas du froid, je préfère même ça à la chaleur."

Direction le cercle polaire à pied

Et il vaut mieux. Car ce que s'apprête à vivre le jeune homme va le conduire dans des extrêmes, celles des températures glaciales de l'hiver scandinave. "Mon but est d'atteindre Tromso, dans le cercle polaire, tout au nord de la Norvège, depuis Oslo, la capitale. Pour cela, je vais traverser les fjords, alors en glace, en Suède, en Finlande, en Norvège. Je pars le 15 décembre."

Un périple de 2.000 kilomètres, en plein hiver donc, que l'aventurier compte effectuer comme à son habitude, à pied, avec le minimum pour vivre, et pour cette fois, "un téléphone satellite et une balise de sécurité GPS". Lui qui a vécu le sport de haut-niveau grâce à la boxe thaï se prépare pour cette aventure comme pour une compétition : course à pied, vélo, renforcement musculaire.

Des loups, des lynx, des ours

"Je ne crains pas les conditions difficiles. L'hiver est la période idéale parce qu'elle me permet de raccourcir le trajet : je n'ai pas besoin de contourner tous les fjords, car ils sont gelés." Une seule crainte : la faune. "Il peut y avoir des meutes de loups, des lynx, des ours. Il va falloir garder l'oeil ouvert!"

Le spectacle éblouissant des aurores boréales, Anthony veut le vivre avec Jessica, quand elle le rejoindra à Tromso, à l'extrême nord de la Norvège.
Le spectacle éblouissant des aurores boréales, Anthony veut le vivre avec Jessica, quand elle le rejoindra à Tromso, à l'extrême nord de la Norvège. © Thilo Bubek/MaxPPP

Sa motivation : aller admirer les aurores boréales. Et surtout convaincre Jessica, sa compagne, qu'il est l'homme de sa vie.

Pourquoi aller si loin? Pour lui montrer qu'elle pourra toujours compter sur moi, que je suis prêt à toutes les folies pour elle!

Anthony Follin Christiansen, aventurier amoureux

"Jessica a des origines germaniques et a eu une éducation forte. Elle aime les guerriers, on va dire. Donc ce type de défi, ça lui parle."

Les deux amoureux partagent d'ailleurs le même attachement à la nature et ont déjà vécu ensemble une aventure de ce type, en totale autonomie, dans les Alpes autrichiennes.

2.000 kilomètres seul pour des aurores boréales à deux

Ce voyage-là, à travers la Scandinavie enneigée, Anthony a cependant décidé de le faire seul. Car c'est aussi un défi personnel, une manière de poursuivre sa quête d'apaisement. Avant d'unir sa vie à celle qui l'aime. Car à Tromso, Jessica sera là. Et c'est ensemble qu'ils admiront les aurores boréales. Un cadre grandiose pour la demande en mariage que le jeune homme réserve pour ce moment-là, début février, quand il aura laissé derrière lui les 2.000 kilomètres de désert glacé.

 

Pour aider Anthony à relever son défi

Même s'il part avec le minimum d'affaires, Anthony Follin Christiansen veut s'équiper pour sa sécurité, et pour pouvoir partager ses aventures et communiquer. Il compte acheter un téléphone satellite et une balise GPS et cherche donc des sponsors. Vous pouvez le contacter à cette adresse : follinanthony@gmail.com

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aventure sorties et loisirs carnets de voyages