Changement climatique : en Haute-Marne, un apiculteur plante de la lavande

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurore Trespeux .

Ce jeudi 21 avril 2022, Sébastien Huvig faisait les dernières vérifications dans son champ de lavande à Arc-en-Barrois, en Haute-Marne. Un pari que se lance l’apiculteur.

Les premiers brins de lavandes ont été plantés, mi-avril 2022, à Arc-en-Barrois par Sébastien Huvig. L’apiculteur haut-marnais s’est lancé ce défi pour diversifier l’alimentation de ses abeilles. Car cette année en Haute-Marne, certaines ruches ont subi jusqu’à 50 % de mortalité par manque de nourriture.



Mais cette culture n'est pas répandue dans le département, ce sera même une première. L’apiculteur a mis plus d’un an pour commander et recevoir ces plans bio et a ensuite utilisé une planteuse qu’il a été chercher dans le Sud pour semer ces bruns. Il aura fallu grâce à cet appareil, une journée complète pour semer sur un demi-hectare.

La lavande peut pousser et se développer pendant dix ans !

Sébastien Huvig-Apiculteur

Pour être sûr que les pousses prennent et se développent bien, il a choisi trois variétés de lavandins différentes : "Nous verrons quelle variété est la plus adaptée courant juillet au moment de la floraison. Il faut en moyenne un an pour planter la lavande et logiquement, elle peut ensuite pousser et se développer pendant dix ans !"

Si Sébastien Huvig a voulu tenter sa chance avec cette plante évidement plus répandue en Provence qu’en Haute-Marne, c’est pour nourrir ses abeilles tout l’été, car une fois la saison des tilleuls passée, les insectes manquent de fleurs à butiner : "Le but avec cette plantation est donc de prolonger la récolte de nectar, et la lavande est parfaite, car sa floraison dure plus longtemps que d’autres fleurs et le pollen sera donc plus diversifié."

Pour cette raison, il y a aussi du romarin, mais aussi du lupin, du trèfle, de la luzerne pour faciliter l’entretien du champ et avoir d’autres types de floraisons pour nourrir les abeilles. Des plantations complétées par celle de 900 mètres de haies de 25 essences d’arbres différentes, tout le long du champ. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité