Haute-Marne. Des malades du cancer renouent avec leur corps via le sport

Les programmes de réhabilitation des malades du cancer mis en place par le CMES de Chaumont donnent accès aux cours de sport de sophrologie, de nutrition et de cuisine à une dizaine de personnes malades ou en rémission, pendant 4 mois minimum. / © AT
Les programmes de réhabilitation des malades du cancer mis en place par le CMES de Chaumont donnent accès aux cours de sport de sophrologie, de nutrition et de cuisine à une dizaine de personnes malades ou en rémission, pendant 4 mois minimum. / © AT

Le sport comme thérapie lors d’un cancer, c’est ce que propose le centre de médecine et d’évaluation sportive, le CMES, de Chaumont en Haute-Marne depuis 2014, via des programmes de réhabilitation. 

Par AT

"Un corps qui fonctionne bien est un corps qui respire bien !" lance Didier Thomas, kinésithérapeute. Debout au milieu d’une quinzaine de personnes, dans la salle du presbytère de Saints-Geosmes, en Haute-Marne, il enchaîne les exercices. Ce cours de sport est différent de ceux qu’il donne habituellement. Le groupe qu’il anime est composé uniquement de malades du cancer, ou de patients en rémission. Un cours donné dans le cadre des programmes de réhabilitation par le sport du CMES de Chaumont. 
 
Les cours de sport permettent aux malades qui s'y retrouvent de créer de vrais liens même, en dehors des ateliers. / © AT
Les cours de sport permettent aux malades qui s'y retrouvent de créer de vrais liens même, en dehors des ateliers. / © AT


Parmi eux, Marie-France Georges, 72 ans. Atteinte d’un cancer du sein depuis quatre ans elle est sous hormonothérapie pour encore deux ans et demi. Sourire aux lèvres elle participe avec plaisir à ces ateliers. "Ici, je me sens vraiment très bien, je suis entourée de personnes qui me comprennent puisqu’ils sont tous malades, mais malgré ça nous ne parlons pas forcément de la maladie. Ici, nous pensons à autre chose.C’est un vrai exutoire", confie Marie-France.
 
Marie-France a été diagnostiquée il y a 4 ans. Aujourd'hui, grâce au programme de réhabilitation mis en place par le CMES de Chaumont, elle arrive à parler de son cancer du sein plus facilement et a lié de nouveaux liens, chose qu'elle n'imaginait pas quand elle est tombée malade. / © AT
Marie-France a été diagnostiquée il y a 4 ans. Aujourd'hui, grâce au programme de réhabilitation mis en place par le CMES de Chaumont, elle arrive à parler de son cancer du sein plus facilement et a lié de nouveaux liens, chose qu'elle n'imaginait pas quand elle est tombée malade. / © AT


Avant d’être sous hormonothérapie, Marie-France a eu des rayons et une chimiothérapie : "Quand on sort de ces traitements, on se rend compte que notre corps a morflé. Avec ces ateliers, on le retrouve, mais différemment. Ces choses-là mes proches les comprenaient sans pouvoir le faire réellement. L’avantage de ce groupe, c’est que l’on peut partager ces expériences-là."

Une cohésion de groupe


Ce groupe de sport n’a donc pas seulement des bienfaits physiques, il a avant tout des bienfaits psychologiques. "On créée des liens entre nous. Nous ne sommes pas là uniquement pour faire du sport. On se confie parfois ici sur des choses que l’on a ressenties un an avant et que l’on n’a jamais dites à personne. Il y a un vrai attachement qui nous lie. Lorsque nous avons perdu des membres du groupe emportés par la maladie, j’ai ressenti une profonde souffrance et je ne suis pas la seule. Et ce genre de perte est une violente piqûre de rappel que le cancer peut être plus fort que nous. Être ensemble aide à appréhender ce genre de nouvelles. Et ça aide aussi au quotidien. Quand on sait que l’un de nous va passer des examens, on est là pour lui", rajoute Marie-France.

Comment ça marche ?


Ce programme de réhabilitation mis en place en partenariat avec la ligue contre le cancer, s’adresse aux malades du cancer ou aux personnes en rémission à Saint-Dizier, Saints-Geosmes et Chaumont. Toutes les semaines pendant quatre mois, les participants à ce programme suivent des cours de gym, de sophrologie, mais aussi de cuisine et de nutrition. L’ensemble du programme est facturé 20 €, plus d’informations sont disponibles sur le site internet du CMES de Chaumont

Sur le même sujet

Les + Lus