Sécheresse : la totalité de la Haute-Marne placée en vigilance

L'ensemble du département de la Haute-Marne a été placé en vigilance sécheresse, a annoncé la préfecture vendredi 16 juin 2023.

C'est une première alerte avant de possibles mesures de restriction. La préfecture de la Haute-Marne a placé l'ensemble du département en vigilance sécheresse, vendredi 16 juin 2023.

"La sécheresse hivernale, en particulier au mois de février, n’a pas permis une réalimentation suffisante en eau des nappes souterraines. La situation hydrologique et hydrogéologique n’est pas catastrophique grâce aux pluies des mois de mars et d’avril, mais des difficultés peuvent déjà se faire sentir ponctuellement", explique la préfecture dans un communiqué.

"Le mois de mai et début juin ont été particulièrement sec et si le déficit pluviométrique se  poursuivait, cela engendrerait une sécheresse comme nous avons pu en connaître ces dernières années", ajoute-t-elle.

En conséquence, les particuliers comme les professionnels sont invités à limiter leur consommation d'eau. La préfecture rappelle quelques bons gestes à adopter, par exemple prendre des douches au lieu de bains, arroser ses plantes tard le soir pour éviter l'évaporation, réparer au plus vite les fuites d'eau.

Selon le site gouvernemental Propluvia, qui répertorie les arrêtés sécheresse en cours au niveau national, le département de l'Aube est aussi entièrement placé en vigilance sécheresse. La Marne et les Ardennes le sont en partie seulement.

Quatre niveaux de restriction face à la sécheresse

En fonction de la situation constatée sur le terrain, les préfectures décident de mettre en place ou non des mesures de restrictions d'eau. Quatre niveaux sont définis. Le détail des mesures en vigueur est spécifique à chaque département, mais les grandes lignes sont les suivantes.

Le premier est celui de vigilance. Il prévoit simplement des actions de sensibilisation à destination du grand public, des professionnels et des collectivités sur le bon usage de l'eau.

Le deuxième niveau est celui d' alerte. Les premières restrictions se mettent en place lorsque ce seuil est atteint. Pour les particuliers, il est alors interdit d'arroser les massifs fleuris ou les pelouses en journée. Il n'est plus possible de laver son véhicule chez soi. Le remplissage des piscines n'est plus possible, sauf cas particulier de remise à niveau ou de premier remplissage d'un chantier commandé avant les restrictions. Les terrains de sport ne peuvent plus être arrosés en journée. Les agriculteurs doivent limiter l'irrigation des cultures.

Le troisième niveau correspond à l' alerte renforcée. Les restrictions vont un cran plus loin. Les pelouses et autres massifs fleuris ne peuvent plus du tout être arrosés, de jour comme de nuit. Les golfs ne peuvent plus arroser que les greens et les départs. L'irrigation des cultures est encore réduite.

Le quatrième et plus haut niveau est celui de crise. Le lavage des véhicules n'est plus possible, sauf impératif sanitaire. Aucune exception n'est possible pour le remplissage des piscines. Les golfs ne peuvent plus du tout être arrosés. Les cultures agricoles voient l'irrigation à nouveau réduite d'un cran.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité