• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Haute-Marne : un projet d'usine de déchets nucléaires fait polémique

Le projet Cigeo, installé à 30 kilomètres de Gudmont-Villiers, a donné lieu à de nombreuses manifestations. / © MaxPPP
Le projet Cigeo, installé à 30 kilomètres de Gudmont-Villiers, a donné lieu à de nombreuses manifestations. / © MaxPPP

Le projet de l'entreprise Derichebourg d'implanter une base de transit de déchets radioactifs en Haute-Marne a fait réagir mardi un collectif qui milite contre l'enfouissement des déchets nucléaires.

Par AFP

À 30 kilomètres du site d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure (Meuse), Gudmont-Villiers (Haute-Marne), 350 habitants, pourrait accueillir une base de transit de déchets radioactifs. Le projet a été critiqué, mardi, par le Cedra (collectif contre l'enfouissement des déchets nucléaires).

"Le cas de Gudmont-Villiers et son usine tour de passe-passe vient tout récemment de démontrer combien les élus locaux et ceux de la communauté de communes du bassin de Joinville-en-Champagne ne maîtrisaient en rien le projet de l'industriel Derichebourg", a dénoncé le Cedra dans un communiqué.

"Déchets peu radioactifs"

Le 30 septembre, la société Derichebourg a présenté le projet de création d'une installation de tri, traitement et conditionnement de déchets peu radioactifs, sur le terrain privé d'une ancienne scierie, à quelques kilomètres du village.

"Nous ne déposerons pas de dossier si nous sentons une vraie réticence de la part de la population", a assuré d'emblée Silvine Thoma, responsable communication de l'industriel.

"Les déchets seront juste reconditionnés pour faire baisser les volumes, avant d'être envoyés dans les poubelles de Soulaines-Dhuys et de Morvilliers !" a fustigé Michel Marie, un des porte-parole du Cedra. 

Ils devraient en effet être acheminés vers ces deux sites de stockage situés dans l'Aube et gérés par l'Andra (Agence nationale de gestion des déchets nucléaires).

Une étude scientifique à venir

"Il existe des amalgames avec le projet Cigéo alors que ce n'est pas le même niveau de déchets et pas la même finalité", a-t-on pondéré à la communauté de communes, chargée de réaliser une étude d'impact socio-économique du projet.

La faisabilité de celui-ci reste également suspendue à une étude scientifique, demandée par Derichebourg avant de déposer une demande d'autorisation d'exploitation.

La multiplication de ce type de projet pourrait conduire à l'établissement d'une "jungle nucléaire en Champagne", a aussi redouté le Cedra.

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus