Haute-Marne : le chef 3 étoiles Laurent Petit, natif de Bussières-lès-Belmont, transmet ses secrets de cuisine

Laurent Petit, Chef trois étoiles du Clos des Sens à Annecy, au côté des élèves du lycée Diderot à Langres (52). / © Maxime Meyer / France 3 Champagne-Ardenne
Laurent Petit, Chef trois étoiles du Clos des Sens à Annecy, au côté des élèves du lycée Diderot à Langres (52). / © Maxime Meyer / France 3 Champagne-Ardenne

Retour à Langres sur les traces de son adolescence Haut-Marnaise pour le célèbre chef étoilé Laurent Petit. Il a fait partager ses conseils aux jeunes apprentis du lycée Diderot. Un repas caritatif a clôturé cette belle rencontre riche d'enseignement. 

Par C.C. avec Maxime Meyer

C'est l'histoire d'un chef d'exception, étoilé au guide Michelin, qui rêvait de cuisiner à la section hôtelière du lycée Diderot de Langres. Laurent Petit est Haut-Marnais, natif de Bussières-lès-Belmont en 1963, près de Fayl-Billot, il est aujourd'hui à la tête du Clos des Sens à Annecy depuis 1992, un restaurant gastronomique couronné de trois étoiles. Pourtant son rêve d'adolescent était bien plus modeste. Il est enfin parvenu à y cuisiner, 42 ans plus tard à l'occasion d'une soirée caritative organisée lundi 16 décembre 2019.

Rêve de cuisine

Le chef trois étoiles n'est pas avare de précieux conseils aux apprentis cuisiniers, "il ne faut pas hacher trop fin, c'est bien, ton geste est bon." Laurent Petit est à la tête d'un restaurant renommé à Annecy, mais le temps d'une journée, c'est au lycée de Langres qu'il a mis en œuvre ses recettes.
 
Une élève de Bac Pro Hôtellerie découvre la cuisine gastronomique au côté du chef Laurent Petit. / © Maxime Meyer / France 3 Champagne-Ardenne
Une élève de Bac Pro Hôtellerie découvre la cuisine gastronomique au côté du chef Laurent Petit. / © Maxime Meyer / France 3 Champagne-Ardenne

Un retour aux sources et une revanche pour le cuisinier d'origine Haut-Marnaise. Adolescent, il a rêvé d'intégrer la section hôtelière de Langres mais, pas assez bon élève, il n'a jamais été accepté.

Lâchez les chevaux !

Quand j'étais dans la cour de récréation, je voyais ce bâtiment magnifique, très structuré. On vous dit là c'est la section hôtelière et par votre échec scolaire vous ne pouvez pas l'atteindre et c'était irrémédiable.
- Laurent Petit, Chef trois étoiles

C'est donc avec beaucoup d'émotion qu'il s'adresse aux jeunes de sa brigade d'un soir. "Faut lâcher les chevaux ! Faut croire en vous ! Ces années, ce sont des périodes de doute entre 14 ans et 17 ans. Il faut qu'ils prennent confiance en eux. Je me dis que ça pourrait être moi."
 


Un modèle pour les jeunes 

Mathilde, élève en deuxième année, ne cache pas son enthousiasme, "il nous apprend beaucoup de choses. Il nous fait travailler des produits que l'on ne travaille pas d'habitude.

Il est parti de rien, comme nous en fait. Si il a pu le faire, pourquoi pas nous ? 
Mathilde Hindermann, élève en 2è année de Bac Pro Hôtellerie

En février dernier, quand Laurent Petit a obtenu sa troisième étoile, il a lancé ce projet de dîner avec les élèves du lycée de Langres. Une façon pour lui de boucler la boucle. "Je veux envoyer un message à tous ces jeunes, même si on ne comprend pas forcément ce que l'on fait à l'école quand on a cet âge. Finalement c'est très fondateur l'école, on apprend des choses incroyables, indélébiles qui nous aiderons toute notre vie."
 
En attendant, peut-être un jour, l'ouverture d'un restaurant en Haute-Marne, une quarantaine de convives ont eu la chance de goûter à cette cuisine d'excellence. Au menu de ce repas d'enseignement gastronomique, de la truite, des escargots, du chou, des produits pour la plupart locaux que le chef a voulu sublimer comme dans un trois étoiles. L'ensemble des bénéfices de cette soirée a été reversé à une association.


 

Sur le même sujet

Les + Lus