Le président du Secours populaire en visite en Haute-Marne

Julien Lauprêtre, le numéro 1 du Secours populaire est en Haute-Marne, depuis mercredi. Au programme : inauguration de la nouvelle antenne de Bourbonne-les-Bains, échange avec les bénévoles de l'association. Dans le département comme ailleurs, les bénéficiaires sont de plus en plus en nombreux.

C'est une triste réalité, le nombre de nouveaux inscrits ne cesse d'augmenter au Secours populaire. La Haute-Marne compte 4 antennes de l'association. La dernière en date est celle de Bourbonne-les-Bains, fin mars. Une aide précieuse comme en témoigne ce reportage réalisé dans les nouveaux locaux de Chaumont, quartier du Cavalier. 


Voir notre reportage diffusé dans nos éditions du mercredi 18 mai. 

©France 3 Champagne-Ardenne
Créé en 1945, le Secours populaire est une association à but non lucratif, reconnue d'utilité publique et déclarée Grande cause nationale. Sa mission : agir contre la pauvreté et l'exclusion en France et dans le monde et promouvoir la solidarité et ses valeurs.

Secours populaire, fédération de la Haute-Marne

5 rue Robespierre
 52 000 Chaumont
contact@spf52.org
Téléphone : 03 25 01 25 29

"La pauvreté continue de gagner du terrain", "Il faut oeuvrer pour la solidarité" 


Voir l'interview du président national du Secours populaire.

©France 3 Champagne-Ardenne

 

Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire
Il est le numéro 1 de l'association depuis près de 60 ans. A 90 ans, Julien Lauprêtre a consacré toute sa vie ou presque au Secours populaire. Ancien résistant, figure de la solidarité, commandeur de la Légion d'honneur, officier des Arts et des Lettres, il est rentré à l'association en 1954 et n'en est jamais reparti. A l'époque structure du parti communiste, quand Julien Lauprêtre en prend la tête, il décide d'en faire un mouvement apolitique, indépendant. 

En plus de l'aide alimentaire, le Secours populaire propose plusieurs actions de solidarité, toute l'année :

le « Don'actions »
le « Printemps de la solidarité mondiale »
la campagne « Vacances »
la campagne « Pauvreté - précarité »
et les « Pères Noël verts »