INSOLITE. Des tableaux de peintres célèbres sur des affiches grand format dans les rues de Saint-Dizier

La mairie de Saint-Dizier en Haute-Marne a décidé d'afficher des tableaux de peintres célèbres sur des panneaux publicitaires géants dans les rues de la commune. La culture comme antidote à la morosité liée au confinement. 

La naissance de Vénus, un tableau de Botticelli, sur un panneau publicitaire de Saint-Dizier en Haute-Marne.
La naissance de Vénus, un tableau de Botticelli, sur un panneau publicitaire de Saint-Dizier en Haute-Marne. © Ville de Saint-Dizier

"La beauté sauvera le monde". Cette phrase n'est pas née dans la tête de Quentin Brière, le jeune maire de Saint-Dizier en Haute-Marne, mais elle lui a inspiré une campagne d'affichage originale. La citation de l’écrivain russe Dostoïevski est à l’honneur en ce mois d'avril confiné dans les rues de Saint-Dizier jusqu'à fin mai. "Surprise, émerveillement mais aussi réflexion, cette campagne se veut une interrogation sur cette beauté qui nous entoure et qui, aujourd’hui, est mise à mal avec la crise sanitaire et la morosité ambiante qui l’accompagne. Derrière cette crise se cachent, en effet, bien d’autres maux comme la solitude, l’isolement ou la peur", explique le maire de 31 ans, DVD), élu en 2020

Depuis le début de la crise, plaide l'élu, avocat de formation, "nous avons fait notre maximum pour être auprès des malades, les commerçants, des personnes en difficulté, mais il y a une autre chose contre laquelle on doit lutter : c’est la morosité et la dépression ambiante qui nous habitent. Ne plus s’embrasser, ne plus avoir de convivialité, de moments de partage, c’est ce qui est profondément humain et nous en avons besoin"

 

Une ouverture sur la beauté intemporelle

Les chefs d’œuvre des plus grands peintres s’exposent ainsi sur le mobilier urbain et sur la façade de l’hôtel de ville tout au long du mois d’avril. Klimt, Van Gogh, Monet, Renoir, Hokusai, Delacroix, Caravage sétalent sur la ville avec leurs tableaux à découvrir ou redécouvrir. Les réseaux sociaux relaieront également ces œuvres avec une courte notice explicative. "Une ouverture sur la beauté intemporelle", affirme la commune de Saint-Dizier. 

Quand on voit le "baiser de Klimt" sur le mur de la mairie c’est une forme de victoire. Cela donne une espérance.

Quentin Brière, maire (DVD) de Saint-Dizier

Le maire de saint-Dizier raconte qu'il a voulu donner de la beauté, là où les gens sont, "car tout est enfermé côté culturel. On a pensé à ces panneaux publicitaires pour répandre des oeuvres d'art. Je voulais des oeuvres intemporelles, qu’on aime depuis toujours et qu’on aimera toujours avec un critère de lumière. Le conservateur local a fait des propositions, une commissions d’élus s'est mise en place. Une quarantaine d’oeuvre sont ainsi exposées à travers Saint-Dizier". Des tableaux pas forcément liés à la région, mais des oeuvres que tout le monde connaît ou presque et faciles d’accès. 

Tableau de Manet au bord de la voie ferrée.
Tableau de Manet au bord de la voie ferrée. © Ville de Saint-Dizier

La ville de Saint-Dizier a acheté des droits, avant d'imprimer ces affiches en 4m sur 3. Autour de cette initiative, 5.000 posters d'oeuvres d'art seront distribués gratuitement par les commerçants à leurs clients en format A2, juste après la confinement, début mai. Des totebag avec la phrase "la beauté sauvera le monde", vont également faire leur apparition. De la musique sera également diffusée dans l’espace public entre 17h et 18h dans certains parcs et places de la commune. "Plutôt du classique, ou encore Louis Armstrong, Yann Tiercen, mais aussi Lully, Bach et Mozart. Via des hauts-parleurs installés spécialement, place de la mairie, plutôt en centre-ville, ou dans le parc Churchill".

Concerts flash en projet

Ces vidéos de musiques de chambre, trios et autres sonates seront par ailleurs diffusées sur les réseaux sociaux. L’école de musique de La Porte du Der a de son côté préparé quatre playlists de musique (baroque à la période classique, romantique, fin romantisme jusqu’au XXe siècle, jazz) qui seront également diffusée dans les rues au mois de mai. "La musique s’invitera également sous d’autres formes tout au long du mois de mai… Surprise au rendez-vous".

Un autre projet est en effet à l'étude. Des concerts-flash. Si la préfecture de Haute-Marne est d'accord. "Le principe, révèle le maire, est le suivant. Un camion arrive et déplie son matériel avec des artistes pour un mini concert mobile de dix minutes. Et il repart avant de former un atroupement trop important. C'est le fruit d'une réflexion avec les équipes de la ville. Nos professeurs du conservatoire se sont aussi enregistrés eux-même et on va diffuser leurs morceaux de musique sur les enceintes et sur la page Facebook de la ville".

Une oeuvre signée Hokusai, la grande vague de Kanagawa. Une célèbre estampe japonaise du peintre spécialiste de l'ukiyo-e, publiée en 1830.
Une oeuvre signée Hokusai, la grande vague de Kanagawa. Une célèbre estampe japonaise du peintre spécialiste de l'ukiyo-e, publiée en 1830. © Ville de Saint Dizier

Une série d'initiatives qui fait parler de la cité bragarde bien au-delà de ses frontières.  Une fierté locale, à laquelle va s'ajouter un dernier aspect : des citations littéraires sur les vitrines et en pochoir sur les trottoirs. Victor Hugo, Coco Chanel, ou encore Van Gogh "Si vous aimez vraiment la nature, vous trouverez la beauté partout" ou Zola. "Rien n'est jamais fini, il suffit d'un peu de bonheur pour que tout recommence". Des citations écrites par des auteurs classiques, des artistes musiciens et des personnalités qui prêteront à réfléchir sur les thèmes de la beauté, du bonheur. La sélection a été réalisée par les bibliothécaires du réseau des médiathèques de l’Agglomération de Saint Dizier.

L'élégance c'est quand l'extérieur est aussi beau que l'intérieur.

Coco Chanel

Des opérations culturelles dont le budget exact n'est pas encore consolidé, "mais on peut dire grosso modo, que ça va coûter pour les affiches, 10.000 euros sur trois semaines d'affichage en ville. Le total devrait pas excéder 30.000 euros, compte tenu de ce que l’on ne dépense pas sur le plan culturel en ce moment, c'est une dépense acceptable", termine le maire. La campagne d'affichage grand format se termine le 20 avril. En revanche, celle en plus petit format dure encore 15 jours.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture confinement santé société covid-19