Hermès renforce son implantation dans les Ardennes avec la création de 250 emplois à Cliron et Tournes

Un sac à main en confection dans les ateliers de l'usine Hermès à Bogny-sur-Meuse dans les Ardennes. / © Angel Garcia / MaxPPP
Un sac à main en confection dans les ateliers de l'usine Hermès à Bogny-sur-Meuse dans les Ardennes. / © Angel Garcia / MaxPPP

D'ici 2022, 250 nouveaux artisans devraient être embauchés à Cliron et à Tournes dans les Ardennes par la maison de luxe Hermès. Une façon de renforcer l'ancrage dans le département de cette entreprise de maroquinerie déjà présente à Bogny-sur-Meuse.

Par Céline Lang

Dans un communiqué, la maison de luxe Hermès a annoncé la création de 250 emplois dans les Ardennes avec la construction d'une nouvelle maroquinerie sur les communes de Tournes et de Cliron à l'horizon 2022. Hermès renforce ainsi son ancrage dans le département, puisque l'entreprise fabrique déjà ses produits à Bogny-sur-Meuse, depuis 2004, au sein de la Maroquinerie des Ardennes. 

Les emplois, précise le communiqué, seront des emplois d'artisans selliers-maroquiniers, tournés vers le savoir-faire d'excellence. Ils auront pour tâche de fabriquer des sacs dans les ateliers de la nouvelle manufacture, qui sera située au sein du parc d'activité de la Chambre de commerce et d'industrie des Ardennes. Dix-huit mois de formation seront assurés, pour les nouveaux-venus, par des artisans Hermès issus de la maroquinerie de Bogny-sur-Meuse. 

En s'appuyant sur son modèle artisanal singulier, Hermès renforce ses activités de maroquinerie en créant des emplois pérennes et en répondant à la demande de ses clients attachés à la qualité et à la créativité de ses objets.
- Extrait du communiqué d'Hermès

Un ancrage local qui se renforce

Présent depuis 2004 dans la vallée de la Meuse, la maison de luxe indépendante et familiale renforce avec cette nouvelle construction son ancrage au sein du territoire ardennais. Ce projet s'appuie d'ailleurs sur de nombreux partenariats locaux, notamment avec Pôle Emploi.
Les locaux de l'usine Hermès, situés à Bogny-sur-Meuse, dans les Ardennes. / © Karen Kubena / MaxPPP
Les locaux de l'usine Hermès, situés à Bogny-sur-Meuse, dans les Ardennes. / © Karen Kubena / MaxPPP

L'entreprise insiste aussi sur ses ambitions en termes de développement durable qui justifie pleinement cette installation ardennaise : maillage et transmission locale de la culture artisanale via les dix-huit mois de formation mais aussi valorisation du travail et épanouissement des artisans à travers le développement de leurs compétences tout au long de leur carrière. La construction de la nouvelle maroquinerie suivra les mêmes principes. 

Maîtrise des consommations énergétiques, choix de technologies innovantes pour réduire l'empreinte carbone, qualité des espaces de travail, respect de la biodiversité du site et intégration dans le paysage sont, par exemple, au cœur du projet. 
- Extrait du communiqué d'Hermès

A terme, ce sont donc plus de 500 artisans selliers-maroquiniers qui travailleront au sein des deux sites ardennais. Ce nouveau pôle deviendra alors le 6e pôle maroquinier du groupe sur 21, après ceux de Paris-Val-de-Seine, de Normandie, de Franche-Comté, du Sud-Ouest et de la région Savoie-Dauphiné. Tous les sites de production de maroquinerie-sellerie de la maison Hermès sont situés en France. 

Sur le même sujet

Les + Lus