Cet article date de plus de 8 ans

Alsace : grève des chirurgiens et des internes

Les chirurgiens des cliniques privées récusent l'accord sur les dépassements d'honoraires

Les interventions chirurgicales ont été le plus souvent déprogrammées. Pour les
urgences, des patients seront dirigés vers les hôpitaux. "Les hôpitaux seront tout
à fait à même d'accueillir les malades", avait assuré dimanche la ministre de la
Santé Marisol Touraine.

La grève des chirurgiens libéraux, à l'initiative du Bloc, syndicat majoritaire chez les spécialistes de bloc opératoire,  concernent 70% des cliniques privées, soit environ 700 établissements selon la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP). A Strasbourg, les cliniques Adassa, Sainte-Odile et du Diaconat sont à la pointe du mouvement. A Adassa, la totalité des chirurgiens, anesthésistes et gynécologues obstétriciens sont en grève illimitée.

Du côté des hôpitaux, le mouvement des internes et chefs de cliniques, porte sur
leurs conditions de travail et la liberté d'installation des futurs médecins. Une récente étude du principal syndicat d'internes, l'Isnih, dénonçait une "main d'oeuvre corvéable et bon marché pour faire tourner les hôpitaux".

 

Alsace : grève des chirurgiens et des internes

Les chirurgiens des cliniques en grève par France3Alsace
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social santé