Cattenom - La Centrale nucléaire montrée du doigt

Un rapport de la Commission Européenne pointe des manques de sécurité en cas d'accident grave.

video title

Cattenom 57 - Rapport sur la sécurité

Les résultats des stress-tests européens post-Fukushima du parc nucléaire français ne sont pas bons, selon Le Figaro, qui affirme que le bilan note des "défaillances" pour toutes les centrales françaises, mais n'exige aucune fermeture.

Selon un rapport de la Commission Européenne présenté mercredi 3 octobre 2012 et réalisé par l’ENSREG – régulateur européen regroupant les autorités de sûreté nationales – 10 des 19 centrales françaises, dont Cattenom, sont moins bien notées que celle de Fessenheim (la plus âgée) à l'occasion de tests menés après la catastrophe de Fukushima.

Les remarques des experts portent sur les procédures d’urgence, jugées insuffisantes car elles ne couvrent pas toutes les situations possibles, et sur les équipements de secours (groupes électrogènes par exemple) qui, en cas d’accident ou de séisme, ne sont pas correctement protégés.

Des conclusions déjà connues, ce rapport étant une synthèse de 25 pages concernant l'ensemble des centrales européennes.

A la centrale de Cattenom, la direction se veut rassurante, assure que tous les manques relevés ont été, sont ou vont être pris en compte et rappelle que malgré les différents problèmes intervenus en 2011, le centre nucléaire a produit 34, 3 milliards de kWh et que les incidents de ces dernières semaines sont sans gravité et surtout sans incidence sur la population frontalière voisine.

De leur côté, les élus écologistes lorrains insistent sur la forte population des trois pays entourant la centrale dans un périmètre restreint.

Le rapport de la Commission sera présenté aux dirigeants de l'Union Européenne lors du sommet les 18 et  19 octobre à Bruxelles.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité