Duppigheim : les salariés de Lohr ont manifesté

Plusieurs centaines de salariés de Lohr Industrie, ont manifesté à Strasbourg devant la préfecture de région

video title

Duppigheim : Lohr opération escargot

Très forte mobilisation ce matin des salariés de Lohr.Lundi dernier, l'entreprise alsacienne se déclarait en cessation de paiement. Inquiets pour leur avenir, la paye du mois de mai n'a toujours pas été versée, les salariés ont donc décidé de manifester aujourd'hui

Très forte mobilisation ce matin des salariés de Lohr. Lundi dernier, l'entreprise alsacienne se déclarait en cessation de paiement. Inquiets pour leur avenir, la paye du mois de mai n'a toujours pas été versée, les salariés ont donc décidé de manifester aujourd'hui

Plusieurs centaines de salariés du groupe alsacien Lohr, fabricant de systèmes de transport, ont manifesté jeudi à Strasbourg devant la préfecture de la région, pour demander que les pouvoirs publics soutiennent leur entreprise en difficulté.
Une délégation composée de représentants syndicaux a été reçue à la préfecture, devant laquelle ont stationné près d'une centaine de voitures et un camion-remorque.


Les manifestants, 700 selon police, étaient arrivés plus tôt en convoi depuis le principal site de l'industriel alsacien à Duppigheim (Bas-Rhin).  Le groupe Lohr emploie 940 personnes, dont la plupart au sein de Lohr Industrie (plus de 700 personnes). Il a été placé lundi en cessation de paiements et dans l'attente depuis cette date d'un placement en redressement judiciaire.
Ce dépôt de bilan est intervenu après l'échec d'une négociation avec Alstom et le Fonds stratégique d'investissement (FSI), en vue d'une cession de la division tramways de Lohr, Translohr.
Sévèrement touché par la crise, Lohr compte sur cette cession de Translohr pour obtenir une bouffée d'oxygène. En avril, la somme de 60 millions d'euros avait été avancée, mais une offre bien inférieure a été transmise la semaine dernière, rejetée par Lohr.


Les négociations avec Alstom se poursuivent cependant et seraient en bonne voie, selon plusieurs sources proches du dossier. "Nous sommes là pour demander le soutien de l'Etat dans cette négociation, parce que nous voulons éviter le redressement judiciaire", a expliqué Yves Mattern, de la CFDT.  Les salariés de Lohr Industrie, qui n'ont pas reçu leurs salaires du mois de mai, craignent par ailleurs un plan social dans les mois qui viennent.
"Les politiques doivent tenir leurs engagements et faire en sorte que la promesse d'une commande de 270 wagons Modalohr (ferroutage, NDLR) soit enfin tenue", a ajouté Mustafa Demirci, élu CGT au comité d'entreprise, sous les applaudissements des manifestants. Les syndicats souhaitent par ailleurs que les pouvoirs publics soutiennent leurs clients transporteurs en les aidant "à recevoir les financements nécessaires pour
qu'ils puissent renouveler leurs matériels et nous passer commande
".
 
AFP Eco