Inondations du Grand Nancy : catastrophe naturelle

video title

video title

Nancy - Inondations de la nuit

Les rues de Nancy sont sous les eaux après les orages qui ont frappé la ville dans la nuit du 21 au 22 mai 2012.

De très violents orages ont touché le Grand Nancy la nuit du lundi au mardi 22 mai provoquant de très nombreux dégâts et faisant trois victimes.

Regardez et participez à notre diaporama :  cliquez sur ce lien.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé lundi 4 juin 2012 à Nancy que la "commission interministérielle" avait émis un avis favorable à la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle dans "toute l'agglomération du grand Nancy", touchée par des inondations fin mai.

Il a rencontré dans l'après-midi à Nancy des victimes de ces inondations liées à de très fortes pluies dans la nuit du 21 au 22 mai. Près de 1.500 foyers avaient été sinistrés  lors de ce violent épisode météo.

"J'ai bien entendu vos problèmes, ça doit provoquer un choc la violence de telles inondations ! La commission interministérielle s'est réunie ce matin (lundi) et a accepté déjà 60 dossiers. S'agissant de la Meurthe-et-Moselle et de toute la totalité du grand Nancy, la commission a émis un avis favorable à la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. L'arrêté sera pris dans les tout prochains jours. Plus vite l'arrêté sera signé, plus vite les assurances pourront agir."

La Communauté urbaine, en lien étroit avec les maires, propose de relayer les initiatives de soutien humain et matériel que chacun et chacune seraient prêts à apporter aux sinistrés.

Sur simple appel ou envoi d'un e-mail, le Grand Nancy accueille et relaie auprès des communes toute initiative solidaire :

O3.54.50.21.79 du lundi au vendredi de 8 h à 18 h

et

solidarite.inondation@grand-nancy.org

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat offre son aide aux entreprises sinistrées.

Tél : 03.83.95.60.73 ou par mail : joelle-delicourt@cm-nancy.fr

Le bilan : trois victimes.

- 1 personne âgée malvoyante décédée à son domicile à Essey-les-Nancy, le procureur a ouvert une enquête pour déterminer les causes du décès.
- 1 personne grièvement brûlée à la suite de l'explosion de son véhicule dans son garage à Essey-les-Nancy. Elle s'était rendue avec une bougie dans son garage : la flamme a enflammé l'essence qui s'y était répandu provoquant une explosion.
- 1 pompiers blessé grave à la suite d'un accident de la circulation entre un bus et un véhicule des sapeurs-pompiers en intervention, rue du Général Leclerc à Nancy.


Afficher Les inondations à Nancy sur une carte plus grande

Plus d'infos dans nos paragraphes (cliquez pour y accéder) :

Le récit des évènements et les réactions politiques.

La carte des évènements   / Les vidéos / La situation météo.

Le point sur les établissements scolaires / Transports en commun / Rues barrées.

Le point autour de Nancy et dans le département / Les routes coupées.

Comment faire avec les assurances ?

Circulation bus et tramway à Nancy

Transports en commun :


Le réseau de bus et tram Stan fonctionne normalement à l’exception de 2 lignes.
· La ligne 1 du tram ne circule pas entre la station Gérard Barrois à Saint-Max et la
station Mouzimpré à Essey-lès-Nancy.
· La ligne 171/172 ne circule pas entre la Porte Verte et Essey-Mouzimpré.


Le personnel est sur place pour renseigner les usagers du réseau. Toutes les
informations sont disponibles sur le site Internet www.reseau-stan.com ou par téléphone
à AlloStan au 03 83 30 08 08. Les abonnés seront informés par SMS.


Voirie :


Certaines lignes de bus comme les voitures sont déviées lorsque des voies ont été
inondées.


Les rues barrées sont :


- La liaison RD674 entre le parc des expositions et le rond-point Marcel Brot
(passage sous tunnel)
- La rue d’Alsace à Jarville-la-Malgrange
- La rue Jean XXIII et la rue Barthou (entre la place Gérard-Barrois et le stade
Marcel-Picot) à Saint-Max
La rue Eugène Potier (depuis Auchan Tomblaine jusqu’au stade Marcel-Picot) à
Tomblaine
- Le secteur Mouzimpré à Essey-lès-Nancy
- Avenues de la Fraternité et de Brigachtal à Essey-lès-Nancy et Tomblaine

Point de situation sur le département

On dénombre 648 interventions des sapeurs-pompiers depuis le début de l’événement.

Aucun blessé n'est à déplorer.

Raphaël BARTOLT, préfet de Meurthe-et-Moselle se rend actuellement sur place pour soutenir les personnes touchées, leurs élus et les forces mobilisées.

Les personnes accueillies dans les salles communales à ESSEY-LES-NANCY ont pu regagner leurs domiciles.

A TOMBLAINE , une vingtaine de personnes est encore hébergé au gymnase Brosolette par l'équipe municipale et une équipe de la Croix Rouge.

3 écoles seront fermées ce mardi matin à Essey-les-Nancy (Collège Emile Gallé, Ecole maternelle Delaunay, Ecole primaire de Mouzimpré à Essey-les-Nancy) et 1 école à Saint Max (école Victor Hugo)

Près de 4 100 personnes sont toujours privés d'électricité sur les communes de Essey-les-Nancy, Nancy, Saint-Max, Dommartin-sous-Amance, Laitre-sous-Amance et Amance. Les équipes d'ERDF sont actuellement sur le terrain pour rétablir le réseau.

Les fortes précipitations ont provoqué des dégradations sur le réseau routier départemental.

Les équipes du conseil général sont sur le terrain depuis plusieurs heures pour mettre en place les déviations nécessaires et dégager les routes encombrées par de nombreux débris.

Les routes coupées ou impraticables :

- la RD 83 / RD  322 voie de l'Amezule

- la traversée de Cerville RD 83

- la RD 1 entre Saint-Nicolas – Rosières aux Salines

- RD 913 sortie d'Agincourt coupée

Les routes coupées ou impraticables

Les fortes précipitations ont provoqué des dégradations sur le réseau routier départemental. Les équipes du conseil général sont sur le terrain depuis plusieurs heures pour mettre en place les déviations nécessaires et dégager les routes encombrées par de nombreux débris.

Les routes coupées ou impraticables :

- la RD 83 / RD  322 voie de l'Amezule

Circulation rétablie :

- la traversée de Cerville RD 83
- la RD 32 : giratoire de Pixérécourt et Lay-Saint-Christophe
- RD 322 A : bretelle desservant le Moulin noir
- la RD 1 entre Saint-Nicolas – Rosières aux Salines
- RD 913 sortie d'Agincourt coupée

Diaporama : Inondations du Grand Nancy

Participez à ce diaporama en cliquant ci-dessous sur "Proposez une photo : parcourir":

Assurances - Indemnisations : infos pratiques

Toutes nos infos pratiques : questions et réponses.

Pour vous aider :


Nancy :

Permanence téléphonique à la mairie jusqu'au 25 mai, de 8h00 à 18h00.

03 54 50 60 01 ou le 03 83 85 30 16


Essey-lès-Nancy :

Cellule de crise à l'hôtel de ville, place de la République.
Les services municipaux sont joignables par téléphone au 03.83.18.30.00 ou par mail: mairie@mairie-essey-les-nancy.fr

Vandoeuvre-lès-Nancy :

Les personnes concernées doivent déclarer leur sinistre à leur compagnie d’assurance et adresser un courrier ou un mail à la ville de Vandœuvre, demandant la constatation de l’état de catastrophe naturelle et expliquant les dommages subis, éventuellement accompagnés de photos. Les déclarations doivent être effectuées en mairie avant le 29 mai 2012.
La Ville constituera un dossier de demande de catastrophe naturelle, qu’elle adressera à la Préfecture de Meurthe-et-Moselle pour le 30 mai 2012.
Tél : 03.83.51.80.00

Certaines banques/assurances proposent sur leur site internet des déclarations de sinistre simplifiées


Intempéries Nancy - interview Jean Marchand par France3Lorraine

Pour les aides aux familles

La Caisse d'Allocations Familiales met en place un dispositif afin de venir en aide le plus rapidement possible aux familles avec enfants.

Le montant des secours sera déterminé au cas par cas selon le nombre d'enfants par famille.

Pour bénéficier de cette aide vous êtes invités a contacter la mairie de votre commune.

Pour toute personne, mesure de secours d'extrême urgence

Le gouvernement a débloqué 50 000 euros afin d'apporter un secours d'extrême urgence aux personnes se trouvant en situation difficile et afin de faire face aux besoins les plus urgents comme la nourriture, le logement ou l'habillement.

Cette aide revêt la forme d'un versement de 150€ par adulte et 75€ par enfants selon une liste transmise par les maires des communes touchées.

Pour plus de renseignements et pour bénéficier de cette aide vous êtes invités a vous rapprocher de la mairie de votre commune.

Pour les entreprises

La préfecture a décidé d'organiser en accord avec la chambre de commerce et d'industrie, la chambre des métiers et les services concernés (URSSAF, RSI...) une réunion d'information et d'aide au montage de dossiers à l'attention des professionnels sinistrés.

Cette réunion a pour but de vous aider dans les démarches d'indemnisation des dommages économiques. Au cours de la réunion le cas du chômage partiel forcé sera également évoqué.

La réunion aura lieu le mardi 29 mai à 12h00 à l'hôtel Campanile Nancy Est, pôle d'activités de la Porte Verte, 54270 Essey-les-Nancy

Pour de plus amples renseignements vous pouvez contacter :

La Chambre de commerce et d'industrie: 03 83 37 54 54

La Chambre des métiers: 03 83 95 60 73

La préfecture: 03 83 34 27 44

Pour les exploitants agricoles

Des communes rurales ont également été touchées par les intempéries, les exploitations n'ont pas été épargnées.

Les exploitants ayant subi des dégâts sont invités a prendre contact avec la direction départementale des territoires qui les informera sur une procédure éventuelle de calamité agricole.

Contact: Direction Départementale des Territoires: 03 83 37 71 18 ou 03 83 37 71 37

Courriel: ddt-afc@meurthe-et-moselle.gouv.fr

Pour vos démarches auprès des assurances

Les mesures conservatoires


- Efforcez-vous de prendre les mesures nécessaires pour éviter que les dégâts ne s'aggravent.
- Déposez dès que possible votre véhicule endommagé chez votre garagiste ou chez le garagiste agréé par votre société d'assurances.
- Conservez, dans la mesure du possible, des justificatifs (photographies, films, vidéos, témoignages de voisins), si vous devez procéder à des déblaiements immédiats.
 

A savoir :

Tous les contrats d'assurance de biens (multirisques habitation, multirisques entreprise,…) comportent obligatoirement une garantie catastrophes naturelles.

Dans les communes décrétées en état de catastrophe naturelle, les dommages matériels provoqués par les inondations peuvent être pris en charge au titre de cette garantie dans les limites et conditions des contrats d'assurance qui ont été souscrits.


La déclaration officielle de catastrophe naturelle est-elle nécessaire pour être indemnisé ?


Oui, la déclaration de catastrophes naturelles par les pouvoirs publics est nécessaire pour permettre aux assurés détenteurs d'une multirisques (habitation, entreprise, automobile...), d'être indemnisés pour les événements naturels d'intensité anormale non assurables. De plus, le délai pour déclarer le sinistre aux assureurs commence à courir à partir de la date de publication de cet arrêté.

Dans quel délai dois-je faire ma déclaration à l'assureur ?


Vous disposez de 10 jours ouvrés à compter de la publication de l'arrêté de catastrophe naturelle au Journal officiel pour déclarer le sinistre.

Suis-je systématiquement couvert par mon assurance ?


Les personnes qui possèdent une assurance de dommages (incendie, dégât des eaux, ...) pour leur habitation, leur entreprise, leurs véhicules, etc. …, bénéficient automatiquement de la garantie catastrophes naturelles.

Les dommages matériels provoqués par les inondations, coulées de boue et chocs mécaniques liés à l'action des vagues seront donc indemnisés à ce titre.
Les véhicules assurés au tiers, c'est-à-dire uniquement en responsabilité civile, ne bénéficient pas de l'assurance catastrophe naturelle.


Les frais de pompage et de nettoyage sont-ils garantis ?


Oui, les frais de pompage, de nettoyage et de désinfection des locaux sont garantis ainsi que les dommages imputables à l'humidité ou à la condensation consécutive à la stagnation de l'eau dans les locaux.

Y a-t-il des franchises ?


Une certaine somme d'argent reste toujours à la charge des assurés. C'est la franchise.

Elle s'élève à :
380 euros pour les biens à usage privé (maison, voiture, ...) ;
10 % du montant des dommages avec un minimum de 1140 euros pour les biens à usage professionnel (entreprise, commerce, ...) ;
3 jours ouvrés avec un minimum de 1140 euros pour la garantie pertes d'exploitation, mais lorsque la franchise prévue par le contrat est supérieure, c'est cette dernière qui sera appliquée.


Pour les biens autres que les véhicules, en cas de sinistres répétitifs, si la commune n'est pas dotée d'un plan de prévention (PPR), la franchise est modulée en fonction du nombre de constatations de l'état de catastrophe naturelle intervenues pour le même risque au cours des cinq années précédant la date de la nouvelle constatation. Elle est doublée au troisième arrêté constatant la catastrophe, triplée au quatrième et quadruplée pour les arrêtés suivants.

Ma maison actuellement en cours de construction a subi des dégâts, qui va les prendre en charge ?


Le constructeur ou l'entrepreneur, selon le contrat de construction, sont responsables du chantier jusqu'à la réception, c'est-à-dire en général, la remise des clés. C'est à leur assureur d'intervenir. Toutefois si vous avez souscrit une multirisque habitation à la mise hors d'eau, vous pouvez vous adresser à votre assureur.

Les dégâts au terrain et aux plantations sont-ils garantis ?


L'assurance catastrophe naturelle couvre les biens pris en charge au titre de la garantie principale du contrat multirisques, c'est-à-dire les bâtiments, le mobilier et le matériel. Les terrains, végétaux, arbres et plantations sont généralement exclus.

Quels sont les documents à produire pour être indemnisé ?


Pour établir votre demande d'indemnisation, adressez à votre assureur :


un descriptif des dommages subis en précisant leur nature. En effet, un même événement climatique peut être classé pour partie seulement en catastrophe naturelle. Par exemple, lors d'un très violent orage, l'inondation (eaux de ruissellement sur le sol ou élévation du niveau d'un cours d'eau ou d'une nappe d'eau) sera classée en catastrophe naturelle, alors que les dommages causés par les effets du vent relèveront de la garantie Tempêtes ;
une liste chiffrée de tous les objets perdus ou endommagés.


Pour attester de l'existence et de la valeur des biens détruits ou endommagés, vous pouvez produire tout type de document : factures d'achat ou de réparation, actes notariés, contrats de location, expertises, photographies...

Pour les biens professionnels, préparez l'attestation de propriété ou le contrat de location (pour les dommages immobiliers), un extrait du registre de commerce, les bilans et comptes de résultat des dernières années avec détail des comptes de charges et produits, le chiffre d'affaires de l'exercice en cours et des trois précédents (si vous avez souscrit une garantie perte d'exploitation ou un contrat de leasing).

La garantie catastrophes naturelles

Les personnes qui possèdent une assurance de dommages (incendie, dégât des eaux...) pour leur habitation, leur entreprise, leur véhicule…, bénéficient automatiquement de la garantie catastrophes naturelles.
 
Elle couvre les dommages matériels directs causés à ces biens, dans les communes déclarées en situation de catastrophe naturelle par arrêté interministériel publié au Journal officiel.
 
L’arrêté détermine les zones et les périodes de la catastrophe naturelle ainsi que la nature des dommages (inondations, coulées de boues, mouvements de terrains, chocs mécaniques liés à l’action des vagues…).
 
 
L’indemnisation en cas de catastrophe naturelle

Les délais à respecter


Lorsqu’il s'agit d'un événement relevant de la garantie catastrophes naturelles, vous disposez d'un délai de dix jours après la publication de l’arrêté pour adresser votre déclaration de sinistre par lettre recommandée, par téléphone ou rendez-vous chez votre assureur.
 
L’indemnisation est attribuée, sauf cas de force majeure (par exemple, tant que la décrue n’a pas permis d’effectuer l’expertise), dans un délai de trois mois à compter soit de la date à laquelle vous avez remis à l’assureur l’état estimatif des biens et des pertes subies, soit, si elle est plus tardive, de la date de publication de l’arrêté.
 
 

Les mesures conservatoires


- Efforcez-vous de prendre les mesures nécessaires pour éviter que les dégâts ne s'aggravent.
- Déposez dès que possible votre véhicule endommagé chez votre garagiste ou chez le garagiste agréé par votre société d'assurances.
- Conservez, dans la mesure du possible, des justificatifs (photographies, films, vidéos, témoignages de voisins), si vous devez procéder à des déblaiements immédiats.
 

Source : http://www.ffsa.fr

Point météo

Les précipitations de la nuit ont battu un record absolu à Nancy : on a relevé 86 mm en trois heures, dont 49 mm en une heure et 15,7 mm en à peine six minutes. Des pluies sont encore attendues dans la journée de mardi avec de nouveaux orages dans la soirée.

Carte de vigilance de météo france

 

 

Bulletin de prévision des orages du jour (source Keraunos Observatoire)

 

 

Pour plus d'informations  :

Keraunos Observatoire (Observatoire Français des Tornades et des Oranges Violents)

Météo France

Le point sur les établissements scolaires

- La crèche Frimousse à Tomblaine

- Le lycée Prouvé à Nancy est fermé

- Les collèges de Essey-Les-Nancy, Jarville, Tomblaine et Pulnoy sont fermés.

- Les écoles maternelle Delaunay et primaire Mouzimpré à Essey-les-Nancy sont fermées

- L'école Victor Hugo à Saint-Max est fermée

- Les écoles Michelet et Saint Georges à Nancy sont fermées

Le conseil général informe les familles que le collège de Pulnoy sera fermé ce mercredi et rouvrira jeudi.

Le collège de Essey-les-Nancy sera fermé mercredi et jeudi et rouvrira vendredi.

En conséquences, les transports scolaires desservant ces établissements ne seront pas assurés mercredi pour Pulnoy, mercredi et jeudi pour Essey-les-Nancy.

La carte des évènements


Afficher Les inondations à Nancy sur une carte plus grande

Les vidéos

Pompiers en intervention :

Orage sur Saint-Max - Essey les Nancy


Orage Grand Nancy - 21 mai 2012 par France3Lorraine

Explications du phénomène par Météo-France :


Violents orages sur Nancy. Explications du... par France3Lorraine

Orage et pluie à Nancy, secteur Palissot et Commanderie :


Orage et pluie à Nancy, secteur Palissot et... par France3Lorraine

Interview de Gilles Sapirstein, adjoint aux sports de la mairie d'Essey les Nancy, le soir des intempéries :


Inondations Grand Nancy - Interview Gilles... par France3Lorraine

Interview de Magali Daverton, directrice du cabinet du Préfet :


Inondations Nancy - interview de Magali... par France3Lorraine

Grand Nancy - Le récit des évènements

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls s'est rendu à Essey-lès-Nancy pour constater les dégâts. Il a également rendu visite au sapeur-pompier blessé dans la matinée.

Le ministre promet une annonce rapide de l'état de catastrophe naturelle.

Et pendant ce temps, avec le soutien des collectivités locales et de France Bleu Sud Lorraine, c'est toute la solidarité des "grands nancéiens" qui s'est exprimé au profit des plus touchés.

Etat des lieux :

Ont particulièrement été concernés le secteur Mouzimpré et avenue Brigachtal à Essey-lès-Nancy, le centre de Saint-Max, le secteur de la voie rapide compris entre la foire des expositions et la rue Marcel-Brot à Nancy et le secteur de la piscine du Lido à Tomblaine.

La commune la plus touchée a été Essey-les-Nancy où l'eau a atteint plus de 1m50 avec de forts courants notamment rue Brigachtal qui est la rue principale. Des salles communales ont été ouvertes dans l’urgence.

La décrue est intervenue vers 4h00 du matin.

Un dispositif de crise dans la nuit :

Dès minuit, une cellule de crise a été ouverte en Préfecture de Meurthe-et-Moselle à
laquelle a participé André Rossinot, Président de la Communauté urbaine du Grand
Nancy, aux côtés du Préfet de Meurthe-et-Moselle, des services de police, de la
gendarmerie, de la sécurité civile, des pompiers et du Grand Nancy.

Durant toute la nuit, près de 80 agents communautaires ont été mobilisés sur le terrain
en liaison avec les services des communes. En début de matinée, l’ensemble des
équipes d’entretien interviendront pour remettre en état les voiries communautaires
touchées.

Au total, plus de 900 interventions de pompiers ont été dénombrées (encore 200 à la mi-journée) et environ 4100 foyers ont été privés d’électricité. 1750 l'était toujours à 10h30. De très nombreuses habitations ont subi des inondations dans les parties basses. Près de 4 000 appels ont été recensés par les pompiers.


Dans la matinée, plus de 200 pompiers et 80 véhicules de pompiers, 40 policiers et une vingtaine de gendarmes sont mobilisés en vue de sécuriser les personnes en difficulté et parer aux situations les plus urgentes tenant à la montée des eaux.

A 16h, 712 clients étaient toujours privé d'électricité essentiellement en centre ville de Nancy 

Les réactions politiques

Jérôme Cahuzac:

Le ministre délégué chargé du budget a décidé de prendre des mesures spécifiques pour venir en aide aux particuliers et aux entreprises. Dans un communiqué de presse en date du 29 mai 2012 le ministre promet une grande bienveillance et un examen au cas par cas des demandes de remise ou de modération d'impôts ainsi que concernant les demandes de délais de paiement et de remise gracieuse de majorations ou des pénalités de retard sollicitées par les particuliers ou par les entreprises et les professionnels.

D'autres mesures sont également annoncées. Pour les années 2013 et suivantes les propriétaires pourront demander la révision de la valeur foncière des immeubles ayant subi une dépréciation durable du fait des inondations. Les entreprises pourront également bénéficier des dégrèvements prévus par la loi du fait de la suspension de leur activité.


André Rossinot :

Le président du Grand Nancy, Maire de Nancy, a annoncé qu'il allait demander à l’Etat que cet événement orageux exceptionnel soit reconnu «catastrophe naturelle», pour queles sinistrés puissent être indemnisés à la hauteur des dégâts. Suite à une visite sur le terrain à l’issue des précipitations, il a pu constater l'importance des dégâts, notamment à Essey-lès-Nancy et Saint-Max, et le travail considérable des secours et équipes d’intervention.

Emmanuel Valls, Ministre de l'Intérieur :

"J’ai été tenu informé cette nuit des graves intempéries qui ont frappé principalement certaines communes de l’agglomération du Grand Nancy.

Ces intempéries ont causé le décès d’une personne âgée. J’adresse à sa famille et ses proches mes sincères condoléances.

J’exprime mon soutien à la population des communes touchées, durement éprouvées par cette nuit d’angoisse et de ravages, à leurs élus, qui se sont mobilisés dès le premier instant, et aux services de secours qui se sont totalement investis dans l’aide d’urgence à nos concitoyens de cette partie de la Meurthe et Moselle.

Je veux tout particulièrement faire part de ma confiance aux sapeurs-pompiers qui assument des missions extrêmement périlleuses : trois des leurs ont été blessés, dont l’un très sérieusement, lors d’une intervention ce matin.

J’adresse à tous les personnels des services publics – police, gendarmerie, préfecture, personnels communaux et entreprises concourant aux secours – toute ma reconnaissance pour leur engagement depuis cette nuit.

Aux habitants des communes, je dis, par l’intermédiaire de leurs maires, que mon attention ne va pas faiblir, pour que l’Etat soit à leur côté pendant la phase toujours douloureuse du déblaiement des dégâts et des procédures de solidarité.

Je veillerai à l’examen dans les plus prompts délais de toutes les situations d’urgence.

J’ai demandé au préfet de Meurthe et Moselle de veiller à l’application de mes instructions et de me tenir informé de l’évolution de la situation."