Cet article date de plus de 8 ans

La renaissance de Piper-Heidsieck

1 an après son rachat par le groupe français EPI la maison de champagne rémoise semble avoir trouvé un nouveau souffle.

© France 3 Champagne-Ardenne

Oubliés, les conflits sociaux d'il y a 2 ans, lorsque la maison appartenait au groupe Rémy-Cointreau. La nouvelle équipe se tourne vers l'avenir avec « Le Nouveau Charles », la cuvée de prestige, lancée début juillet.

Voir ci-dessous le reportage diffusé dans le 12/13 du 17 juillet 2012:

La renaissance de Piper-Heidsieck

Le renouveau de Piper & Charles Heidsieck par France3-Champagne-Ardenne

  Qui est EPI (avec AFP) ?

- EPI l'Entreprise Patrimoniale d'Investissements, spécialisée dans le "luxe à la française" appartient à la famille Descours. A la tête de cette entreprise familiale, Jean-Louis Descours, l'homme qui bâtit le groupe André (devenu Vivarte).

- La société emploie 900 personnes dans des entreprises comme Weston, Michel Perry, ou encore les vêtements d'enfant Bonpoint.

- La holding familiale exploite également depuis une vingtaine d'années  le domaine viticole Château Verrerie dans le Lubéron, domaine qui produit 250.000 bouteilles par an.

La prestigieuse maison de champagne et sa nouvelle équipe semblent avoir tourné la page. Mais il y a 2 ans, la grève des salariés avait fait grand bruit, une grève illimitée. Une équipe de France 3 Champagne-Ardenne était sur place le 17/09/2010 :

La renaissance de Piper-Heidsieck (1)

Reims le 17/09/2010 : grève illimitée chez... par France3-Champagne-Ardenne
 
 
 

Historique du conflit social chez Piper et Charles Heidsieck

Février 2010 : La société annonçait la suppression de 45 postes soit un ¼ des effectifs.

Cause alors invoquée: une chute de 42% du chiffre d'affaires depuis mars 2009 due notamment à la crise économique et à un manque de compétitivité du groupe.

La direction est en désaccord avec les syndicats qui veulent préserver les emplois et la prime d'intéressement des salariés.

Début du bras de fer entre syndicats et direction.

Septembre 2010 : Le conflit social s'enlise. En pleines vendanges, les salariés se mettent en grève illimitée et bloquent l'accès aux cuves. Du jamais vu jusqu'alors dans une aussi prestigieuse maison de champagne.

Novembre 2010: Retournement de situation: l'ancienne présidente Anne-Charlotte Amory annonce que les deux marques du groupe Piper et Charles Heidsieck sont à vendre.

Juin 2011 : Le groupe de luxe français EPI rachète les marques pour la somme de 412,2 millions d'euros.

Juillet 2012 : Sortie de la cuvée prestige "Le Nouveau Charles".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
champagne entreprises