La société bragarde SEB dans la tourmente

Publié le Mis à jour le
Écrit par LB
© France 3 Champagne-Ardenne

SEB-CERF communique les références des steaks à ne pas consommer.

video title

video title

Inquiétude pour le futur de la société SEB-CERF

Lourdement pointée du doigt dans l'affaire des steaks hachés surgelés contaminés, la société bragarde a déjà dû réduire ses effectifs d'intérimaires. Son avenir dépend en grande partie de la confiance que lui accordera LIDL dans les prochaines semaines.

L'entreprise SEB-CERF communique les références des produits surgelés, des steaks hachés essentiellement, à ne pas consommer, pour les clients qui les auraient achetés avant leur retrait des rayons.

Quatre enseignes de distribution sont concernées :

Lidl : lot de 10 steaks hachés surgelés et lot de 10 hamburgers de marque "Steak country", avec une date limite de consommation (DLC) entre le 29 avril et 31 mai 2012 inclus.

Norma : lot de 10 steaks hachés de marque Idegel, DLC au 12 mai 2011.

(pour ces 2 chaînes, estampille sanitaire  FR 52 448 02 CE.)

Auchan (au rayon self-discount) : lot de 10 steaks hachés de marque Cergel DLC 12 mai 2012 & paquets de 30 boulettes, DLC au 19 mai 2012.

Le magasin O'PORTUN (à Villemonble en Seine-saint-Denis) : lot de 10 steaks hachés avec DLC au 12 mai 2012.

(pour ces 2 enseignes, estampille sanitaire FR 54 382 01 CE)

Conséquence de cette crise sanitaire, la société SEB-CERF a été placée en redressement judiciaire avec période d'observation de 6 mois.

Rappel des faits :

L'intoxication à la bactérie E.coli dont ont été victimes en juin huit enfants du nord de la France a bien été provoquée par des steaks hachés surgelés fabriqués par la société SEB, selon des résultats d'analyse dévoilés par les ministères de l'Alimentation et de la Santé

"Les souches virulentes retrouvées dans les analyses faites sur les enfants ont été également isolées lors de l'analyse des échantillons de steaks, dont la souche E.coli O157", écrivent les ministères dans un communiqué.

"Les résultats d'analyse sur les steaks hachés prélevés lors des enquêtes alimentaires chez les familles touchées confirment le lien avec le lot retiré de la marque Steak Country vendus en boîte de 1kg avec une date limite de consommation (DLC) du 11 mai 2012", précise-t-on. Par précaution, la société SEB a déjà procédé au rappel du lot incriminé et des lots précédant et suivant (DLC des 10, 11 et 12 mai 2012,NDLR).


Selon les ministères, huit enfants ont été admis au CHU de Lille pour des cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU), et "six sont encore hospitalisés". "Les analyses ont confirmé que pour six d'entre eux, le syndrome était consécutif à une intoxication alimentaire due à une forme rare de la souche E.coli". Le CHU de Lille indiquait lundi à la mi-journée que deux des huit enfants avaient pu rentrer chez eux, tandis qu'un garçonnet de deux ans restait dans le coma dans un état stationnaire.


Ces analyses confirment également que la bactérie en cause, E.coli O157, est distincte de la souche bactérienne O104:H4 qui a fait 39 morts en Europe, dont 38 en Allemagne. Les enquêtes vont se poursuivre pour déterminer l'origine de la contamination des steaks par ces bactéries.


La société SEB emploie 180 personnes à Saint-Dizier (Haute-Marne).Interrogé vendredi le PDG, Guy Larmolette, craignait des conséquences mortelles pour l'entreprise".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.