Plan de continuation annoncé pour Plysorol

Bonne nouvelle pour les 94 salariés du site de Magenta (51). Leur entreprise n'est pas placé en liquidation judiciaire.

Le tribunal de commerce de Lisieux (Calvados), où siège Plyserol, a annoncé ce jeudi matin la poursuite de l'activité pour l'entreprise qui recense également un site industriel et 94 salariés à Magenta (51). Soulagement donc pour les salariés de Magenta qui craignaient une mise en liquidation judiciaire.

Mais la situation de l'entreprise reste fragile. Depuis plusieurs jours, les 94 salariés marnais ont affiché leur inquiétude. Leurs salaires n'ont pas été versés au jour où ils auraient dû l'être. Face à ce constat, les salariés ont décidé de cesser leur activité dans cette usine de contreplaqué.

Après un entretien téléphonique avec leur directeur - absent du site vendredi - ils ont obtenu versement de leur paye, mais cela ne les a pas rassuré pour autant.

Ces derniers mois, certains incidents ont déjà commencé à leur mettre la puce à l'oreille : la suppression d'une équipe d'intérimaires ; des fournisseurs de bois qui ont du mal à se faire payer leurs factures ; un problème récurrent de trésorerie et des mesures de chômage partiel à Lisieux, autre site du groupe.

Les salariés redoutent par ailleurs que le groupe libanais Ghassan Bitar - qui a racheté l'entreprise en juin 2008 - n'ait cédé une partie des 400.000 ha de forêt que Plysorol International détenait au Gabon.