Cet article date de plus de 9 ans

Retour sur la grandeur et la décadence du Bioscope

video title

Retour sur le Bioscope

L'idée est née en 1995 et a mis dix ans avant de se concrétiser. Un accouchement dans la douleur qui a pesé sur les premières années de ce parc consacré à l'homme et son environnement. Le Bioscope perd chaque saison près de 4 millions d'euros et l'exploitant, la Compagnie des Alpes, n'en veut plus.

L'idée est née en 1995 et a mis dix ans avant de se concrétiser. Au début, le projet est titanesque : 600 millions de francs, 600 emplois crées et à l'horizon 2001, 1 million de visiteurs.  Mais l'accouchement va se faire dans la douleur et peser sur les premières années de ce parc consacré à l'homme et son environnement. Le Bioscope perd chaque saison près de 4 millions d'euros et l'exploitant, la Compagnie des Alpes, n'en veut plus. S'il est abandonné, le parc risque d'être rendu à la nature.

Pour en savoir plus : le Bioscope.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises crise économique