CARTE - Coronavirus et déconfinement : tous les départements du Grand Est sont en rouge

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a dévoilé ce jeudi 30 avril une première version de la carte des départements français en vue du déconfinement. Tous les départements du Grand Est sont en rouge.

Voici la première version provisoire de la carte des départements du Grand Est, jeudi 30 avril
Voici la première version provisoire de la carte des départements du Grand Est, jeudi 30 avril © Manuel Ruch/France Télévisions
Les dix départements du Grand Est sont en rouge sans exception : Aube, Ardennes, Marne, Haute-Marne, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Meuse et Vosges selon la première carte dévoilée ce jeudi 30 avril. Une carte de France provisoire, en vue du déconfinement, présentée par le ministre de la Santé Olivier Véran qui montre une tension hospitalière en réanimation trop forte. 161% de la capacité initiale, en moyenne. Tant que ces services sont en surchauffe, la fin du confinement sera plus progressive. "L’épidémie reste massive et sévère", prévient Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.
   

Seule bonne nouvelle, la circulation du virus continue de ralentir, au point de passer dans le vert dans la Région, c'est-à-dire que moins de 6% des nouvelles admissions sont liées au covid19, sauf en Moselle. Le département de Moselle est en orange, entre 6 et 10%.
 


Encore en rouge le 11 mai ?

L’Alsace, qui a subi de plein fouet, la grand vague de l’épidémie, serait donc en train de s’en sortir, très doucement, si le confinement reste respecté. Mais la pression hospitalière, en réanimation, la laisse donc dans les territoires en rouge, et sans doute pour quelques semaines, à mesurer les temps longs en réanimation des malades. L’équation ne sera sans doute pas la même dans les autres départements du Grand Est moins touchés, comme les Ardennes.


Les critères de tests à venir

Les deux critères, détaillés ce jeudi 30 avril,  tension des hospitalisations et circulation du virus, guideront les décisions du déconfinement, département par département avec un troisième critère de tests, encore en réflexion. Cette cartographie du jeudi 30 avril ne sera peut-être pas la même le 7 mai, à l’annonce du plan de déconfinement, ni le 11, à la levée progressives des mesures strictes. Le respect ou non du confinement fera bouger les lignes.
 
Jérôme Salomon insiste. "C’est une photographie de la situation actuelle, très évolutive (…) nous adapterons les réponses avec les mesures barrières nécessaires." Sans donner plus de détail.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter