INFOGRAPHIES. Covid-19 : plus de 500 patients en réanimation dans le Grand Est et 18,5 % de personnes vaccinées

Depuis le début de la crise sanitaire, Santé Publique France fait un point quotidien sur la propagation de l'épidémie de Covid-19. Au 15 avril 2021, la région Grand Est compte 2.659 personnes hospitalisées dont 502 en réanimation. Le taux de personnes vaccinées (au moins une dose) atteint 18,5%.

Transfert d'un patient Covid.
Transfert d'un patient Covid. © Benoit de Butler. France Télévisions

Deux semaines après la mise en place d’un troisième confinement national, la tension hospitalière reste à un niveau élevé mais stable dans le Grand Est. Le taux de personnes en réanimation est en légère hausse par rapport à la semaine dernière. La campagne de vaccination se poursuit. A ce stade, 18,5% des habitants de la région ont reçu une première injection. 

Alors que la France vient d’atteindre le cap macabre des 100 000 morts dus au Covid 19, dans le Grand-Est, 9266 personnes sont décédées depuis le début de l’épidémie. 

Les hôpitaux toujours sous tension 

 

Depuis le 6 avril, le taux d’occupation des lits de réanimation dans le Grand Est dépasse les 100%, on peut donc parler d’une situation de saturation. 502 personnes occupent des lits de réanimation, un situation encore critique même si on tend vers une baisse légère sur les trois derniers jours. 

 

 

Jeudi 15 avril 2021, 2659 personnes étaient hospitalisées dans les hôpitaux du Grand-Est dont 502 en réanimation. Ce niveau, qui semble prendre la forme d’un plateau correspond au taux d’hospitalisation de la mi-février, soit après le pic de la seconde vague. 

L’avancement de la campagne de vaccination

A l’échelle nationale, le gouvernement vient d’ouvrir la vaccination à toutes les personnes de plus de 55 ans, sans facteur de comorbidité. Dans le Grand-Est, la campagne de vaccination se poursuit, avec 18,5 % des habitants qui ont reçu une première injection. En tout, 1 019 986 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 en région Grand Est, dont 395 371 ont reçu deux doses. 

 

Les Vosges (20,9 %), la Moselle, (20,2%) et les Ardennes (19,7%) sont les départements du Grand Est où l’on vaccine le plus vite. La Moselle a pu bénéficier d’une augmentation des livraisons de doses pour faire face à la récente flambée épidémique. 
 

A l’inverse, ce sont le Bas-Rhin (16,4 %), le Haut-Rhin (16,6%) et la Marne (16,9%) qui accusent un léger retard dans la mise en œuvre de la campagne de vaccination. 

Le taux d’incidence monte en flèche 

Par rapport à la semaine dernière, le taux d’incidence dans le Grand-Est est en très forte augmentation. Il était de 252,8 pour 100 000 habitants la semaine dernière, il s’élève désormais à 325,4 pour 100 000 habitants. Cette nette augmentation s’explique, entre autres, par la récente prise en compte des résultats des tests antigéniques dans les statistiques régionales. 

A noter également que le taux d’incidence dans le Grand-Est reste toujours en dessous de la moyenne nationale (376 pour 100 000 habitants). 

C’est toujours le département de l’Aube qui a le taux d’incidence le plus élevé avec 352,7 cas pour 100 000 habitants.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société région grand est