INFOGRAPHIES. Présidentielle : quels candidats les élus du Grand Est avaient-ils parrainé en 2017 ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matti Faye
Illustration.
Illustration. © MICHEL THOMAS / LE DAUPHINE / MAXPPP

La course aux parrainages des candidats à l'élection présidentielle s'intensifie ces dernières semaines. En 2017, près de 1 900 élus avaient choisi de parrainer un candidat dans le Grand Est.

La règle est bien connue. Pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle française, il faut obtenir 500 parrainages d'élus. Certains candidats, comme Éric Zemmour, font entendre ces derniers jours leurs difficultés à dépasser ce seuil.

En 2017 dans le Grand Est, 1 893 élus avaient choisi de parrainer un candidat. Il s'agissait pour l'écrasante majorité de maires. Mais ils ne sont pas les seuls à pouvoir attribuer un parrainage. C'est le cas également par exemple des conseillers départementaux ou régionaux, des députés ou encore des sénateurs. La liste précise des élus concernés est détaillée à l'article 3 de la loi du 6 novembre 1962 relative à l'élection du président de la République au suffrage universel.

François Fillon le plus parrainé

Le candidat du parti Les Républicains avait obtenu le plus grand nombre de parrainages d'élus dans notre région, avec 445 signatures. En seconde position, on retrouvait Nicolas Dupont-Aignan, avec 198 signatures et Jacques Cheminade, avec 176 parrainages. Le vainqueur du scrutin de 2017, Emmanuel Macron, avait lui pu compter sur 163 parrainages.

Rappelons qu'un parrainage ne traduit en rien une proximité politique automatique entre l'élu qui l'accorde et le candidat. Mais il est néanmoins scruté de près. De nombreux maires sont ainsi réticents à apporter leur parrainage à certains candidats, de peur que leur choix soit mal interprété.

Pour 2022, le directeur de la communication de Valérie Pécresse Geoffroy Didier, a ainsi indiqué que les élus LR qui apporteraient leur parrainage au candidat d'extrême droite Éric Zemmour "s’excluraient eux-mêmes" du parti. Rien d'étonnant à constater donc que les maires des grandes villes attribuent le plus souvent leur parrainage à un membre de leur famille politique. Arnaud Robinet, alors maire LR de Reims, pour François Fillon. Roland Ries, maire PS de Strasbourg, pour Benoît Hamon.

Nous vous proposons de découvrir sur la carte ci-dessous le parrainage attribué par les maires du Grand Est en 2017. 

Consulter la carte en plein écran

Surtout des "petits maires" parmi les parrains

Ce sont les élus les plus courtisés par les candidats. Les maires des petites communes en 2017 étaient les plus nombreux à avoir attribué leur parrainage à un candidat.

Le profil des élus diffère selon les candidats. Certains ont pu compter sur un parti comptant de nombreux élus pour faire grimper leur compteur de parrainages. D'autres se sont contentés des seuls maires des plus petites communes.

Les parrainages des élus pour 2022 n'ont eux pas encore été publiés par le Conseil constitutionnel.


Note : 234 élus de notre région avaient choisi en 2017 d'attribuer à un parrainage à un candidat qui n'a ensuite pas franchi le seuil des 500 signatures au niveau national. Pour une meilleure lisibilité, nous nous sommes concentrés dans cet article sur les parrainages attribués aux candidats effectivement présents au premier tour de l'élection présidentielle 2017.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.