Jardins et potagers : les premiers travaux de l'automne, pour bien préparer la transition vers l'hiver

L'automne est une période de transition pour les jardiniers et jardinières qui doivent préparer l'hiver et amorcer l'année 2022. Éric Charton nous délivre ses conseils pour s'occuper des légumes, recycler les déchets produits par le jardin après l'été, et protéger le sol.

Adieu l'été, l'automne est là. Pour les jardiniers, c'est une période de transition importante. Il reste encore un peu de travail pour s'assurer un hiver tranquille et une saison 2022 réussie. Pour les jardiniers et jardinières, l'automne est le début de l'année, il faut donc commmencer sur de bonnes bases. En jardinage, l'année débute en effet entre le 25 octobre et le 15 novembre, le jour où le plus de feuilles tombent. Éric Charton, jardinier animateur du club relais jardin et compostage à l'Eurométropole de Strasbourg, nous livre ses précieux conseils pour bien gérer la transition entre l'été et l'hiver.

Que faire avec les déchets du jardin? 

L'été est passé, le jardin produit donc des déchets. Pas question de s'en débarrasser, tout est réutilisable (ou presque).

Au grand dam de nombreux jardiniers cette année, avec des températures inférieures à vingt-cinq degrés et beaucoup de pluie, l'été a été propice à la prolifération du mildiou. A l'instar des pommes de terre ou des vignes, le champignon a attaqué les plants de tomates. Alors que faire des vieux pieds de tomates malades, noirs et desséchés? Éric Charton conseille de les arracher. Mais attention, pas question de les mettre au compostier qui n'est pas assez chaud pour décomposer la matière organique et le mildiou. Il faut enlever les déchets de tomates, les pré-broyer (en les cisaillant ou en les passant à la tondeuse), et mettre les résidus au pied des petits fruits, des arbres fruitiers, des haies... Vous pouvez ensuite les recouvrir avec un peu de feuilles. Attention toutefois: prenez garde à ne pas déposer les déchets de tomates à proximité du potager pour ne pas le contaminer avec le mildiou.

Par contre, si vous avez imbibé vos pieds de tomates de bouillie bordelaise (un traitement anti mildiou à base de cuivre), il faut impérativement les mettre en déchetterie. Si vous les laissez dans votre jardin, le produit présent en grande quantité détruira l'activité du sol car il attaque les champignons et les vers de terre. Éric Charton met ainsi en garde le jardinier amateur qui utilise souvent des quantités trop importantes de cuivre pour traiter les plants. Prudence donc.

Récupérez-les pour les mettre dans le potager ou au pied des haies. Elles feront le bonheur des lombrics et d’autres insectes qui nourriront les musaraignes (insectivores) et les oiseaux. Ne prenez pas peur, ces animaux sont très bénéfiques pour votre jardin. Par soucis d'esthétique, il est possible de recouvrir ces fruits pourris par des feuilles. Par contre, veillez à ne pas mettre trop de fruits pourris dans le compostier car ça ne se décompose pas bien. Il vaut mieux laisser ces fruits au sol.

Qui dit automne dit évidement feuilles qui tombent. Encore une fois, elles trouvent leur utilité dans votre jardin. L'automne est une saison qu'il faut mettre à profit pour prendre soin de votre sol et le préparer pour le retour des beaux jours en 2022. Ces feuilles seront donc utilisées pour pailler le sol, pour le protéger de la pluie qui tape et qui le lessive. Pour le protéger, on peut aussi utiliser les tontes de gazon. En temps normal, la tonte reprend au mois de septembre mais avec le mauvais temps estival, elle n'a pas cessé cette année. Utilisez votre gazon pour recouvrir votre sol. Petite astuce d’Éric Charton : il vaut mieux mettre dix fois un centimètre sur le sol plutôt qu'une fois dix centimètres. Il faut donc en mettre peu, mais partout. "C'est un super déchet, s'enthousiasme le jardinier, car ça apporte beaucoup d'azote au sol et l'azote est un élément poussant."

En ce début d'automne, c'est encore le moment de tailler les arbres d'ornement. Le mot d'ordre est toujours le même : on en récupère les déchets pour les réutiliser ailleurs dans le jardin ou le potager. Il suffira donc de prendre les résidus, de les pré-broyer à la tondeuse, et de les laisser au sol. A nouveau, ces déchets vont permettre de protéger le sol contre la battance et de le lessivage de la pluie. Éric Charton insiste : "Il est important de protéger son sol".

Que faire avec les courges?

En ce début d'automne, les feuilles de courges sont elles aussi fatiguées et sont désormais toutes blanches (à cause de l'oïdium). Pas d'inquiétude, c'est tout-à-fait normal nous rassure Éric Charton. Il faut mettre les déchets, les feuilles de courges, dans un autre endroit, qui n'est pas le potager. Si vous n'avez pas traité vos feuilles de courges, inutile de les emmener à la déchetterie, vous pouvez les mettre au sol.

via GIPHY

Pour les courges qui sont nées de votre travail de jardinage, deux choix s'offrent à vous. Dans le premier cas, si vous souhaitez les conserver, il est tout-à-fait possible de les laisser dehors tant qu'il ne gèle pas. Vous pouvez les disposer sur un banc, une chaise, une table, à la seule condition de les protéger de la pluie. Vous pouvez également choisir de rentrer vos courges à l'intérieur de votre habitation. Dans l'idéal, Éric Charton conseille de les installer dans une pièce sans chauffage. Le jardinier insiste sur ce point : il est absolument primordial de ne pas exposer les courges à la chaleur d'une pièce ou à l'humidité et au manque d'aération d'une cave. Afin de les débarrasser de la terre, n'hésitez pas à les brosser. Les plus minutieux pourront les protéger en les recouvrant d'huile alimentaire à l'aide d'un chiffon.

Que faire avec les légumes de saison ?

De nombreux légumes sont encore en terre en ce début d'automne (pommes de terre, panais, carottes, cèleris). Pas d'inquiétude, nous explique Éric Charton, on peut les laisser à leur place jusqu’à fin octobre. Les maintenir dans leur habitat naturel constitue la meilleure des conservations. Il faudra les sortir de terre en novembre ou décembre, quand les risques de gel seront importants.

En ce moment, les plantes de la ratatouille poussent avec un peu de retard parmi lesquels les poivrons et les aubergines. Ces deux légumes arrivent tardivement cette année, surtout dans le nord de la France. De grosses quantités de poivrons et d'aubergines devraient donc venir prochainement. Ces légumes peuvent être conservés dans le jardin jusqu'à l'arrivée du gel. Pour ceux qui les ont protégés à l'aide d'un tunnel ou d'une tonnelle, ils vont persister un peu plus longtemps.

Les laitues pourront être maintenues au sol jusqu'aux premières gelées de l'hiver. Il est désormais trop tard pour en planter. A l'inverse, il est encore possible de planter des salades chicorées telles que les scaroles, sous tunnel ou tonnelle. Éric Charton préconise de repiquer les chicorées les unes à côté des autres, en plates-bandes. De cette manière, quand il fera plus froid, il suffira de les recouvrir de plastiques ou de cageots. Si vous les protégez avec du plastique prenez garde à ce qu'il ne touche pas les salades sous risque de les voir pourrir.

C'est aussi le moment de semer la mâche. Celle-ci a une particularité: elle pousse difficilement, il lui faut un sol compact. Cette fois, Éric Charton recommande de semer la mâche en ligne plutôt qu'à la volée. En la semant à la volée, elle sera difficile à laver et risquera de croquer sous la dent à la dégustation. Semer en ligne permet de limiter la terre sur les feuilles. Petit tuto pour bien planter la mâche: faites un petit sillon (avec le manche d'un râteau, d'une serfouette ou d'un outil tranchant), mettez une graine tous les 3 à 4 centimètres, recouvrez-les de terre puis plombez la terre (tassez-là).

Vous voilà prêt à aborder l'automne. Après avoir délivré ses précieux conseils, Eric Charton nous laisse avec ce dicton : "Quand un jardinier joue dans la courge des grands, il n'a pas une trouille, pas deux, pas trois, mais citrouilles". A méditer.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardinage loisirs sorties et loisirs jardins nature météo