Journée de lutte contre le sida : le combat passe par le dépistage

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karine Gélébart .

Si de vraies avancées dans la recherche ont permis de contrôler totalement le virus, d'en limiter la propagation et permettre aux patients d'avoir une espérance de vie normale, la lutte continue, avec comme priorité le dépistage : si on ne sait pas qu'on est malade, on ne peut pas se soigner.

Le docteur Marialuisa Partisani, responsable adjointe de Trait d'Union, un service spécialisé dans le virus du VIH aux hôpitaux universitaires de Strasbourg, parle de "traitements révolutionnaires" ces dernières années, qui permettent désormais un "contrôle complet du virus", ce qui signifie "la fin de l'évolution de la maladie, une espérance de vie normale" pour les patients "qui ne sont plus contaminants".

durée de la vidéo: 01 min 46
Journée mondiale de lutte contre le sida

La lutte contre le VIH a donc permis des avancées significatives, mais si aujourd'hui encore, les associations se mobilisent, à l'image d'AIDES, présente aujourd'hui place Kléber à Strasbourg, soutenue par des étudiants infirmiers qui ont organisé une flash mob géante, c'est parce qu'en Alsace, il y aurait encore 400 personnes malades sans le savoir. Et qui ne peuvent donc pas accéder à ces traitements désormais efficaces.

L'accent est donc mis, cette année encore, sur le dépistage. Et sur la protection, elle aussi toujours évidemment recommandée. Car 2000 patients atteints du VIH sont suivies dans la région, avec 85 nouveaux malades diagnostiqués l'an dernier.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité