Le festival Décibulles est maintenu : "On part sur le principe de concerts avec 1.500 personnes assises"

Un public assis, une jauge restreinte et une nouvelle programmation... le festival Décibulles revoit toute sa copie pour maintenir sa 28ème édition à Neuve-Eglise. Elle se tiendra du 9 au 18 juillet 2021 et tous les billets achetés l'an dernier seront remboursés. 

Il paraît loin, le temps des festivals à 10.000 personnes, au public en liesse, dansant et chantant au rythme des décibels. En 2021, il faudra faire la fête assis. Alors que les festivals d'été s'annulent au fur et à mesure que l'épidémie persiste (comme la Foire aux vins), l'association Décibulles a décidé de maintenir le sien à Neuve-Eglise (Bas-Rhin). Au lieu d'un week-end, le festival s'étendra du 9 au 18 juillet, soit 10 jours de programmation qui n'aura rien à voir avec les années précédentes. "Il est impensable pour nous de revivre un nouvel été sans concerts ni spectacles", indique l'association dans un communiqué.

Un festival assis

Cette année, le festival revoit toute sa formule, et notamment sa jauge, limitée à 1.500 personnes assises. "En temps normal, nous sommes à 10.000 personnes par jour, mais là ça ne sera pas possible, on devra s'adapter aux protocoles sanitaires", indique Vivien Goury, relation presse de l'association. Au mois de février, Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, a autorisé les festivals d'été en plein air avec une jauge maximale de 5.000 personnes assises. Mais pour des raisons pratiques, l'association n'a pas pu pousser jusqu'à ce nombre. Même avec un public restreint, l'envie de partager un moment festif est plus forte que tout (voir le communiqué ci-dessous). "Le plus simple aurait été de ne rien faire mais il y avait la volonté de faire un évènement et de retrouver les gens, nos fournisseurs et nos prestataires", explique Vivien Goury. 

Une nouvelle formule

La nouvelle formule s'allonge sur dix jours au lieu d'un week-end, avec une moyenne de deux à trois "concerts" par jour. "On part sur le principe de soirées-concerts, avec des journées plus courtes, de 18 heures à minuit, sans camping." Lors des autres éditions, une dizaine de productions artistiques se tenait chaque jour, mais une fois de plus, le coronavirus est passé par là, et les caisses des organisateurs sont vides. "Notre budget est déficitaire alors on prend plus de risques à l'organiser. Il fallait étaler nos charges fixes et donc étaler le festival sur plusieurs jours", poursuit-il. En temps normal, le budget du festival est de 1,6 millions d'euros. Actuellement en construction, il sera évidemment réduit cette année.

Notre budget est déficitaire alors on prend plus de risques à l'organiser.

Vivien Goury - Décibulles

Pour que l'événement soit une réussite, les organisateurs comptent surtout sur le soutien du public. "On espère que les gens vont répondre à l'appel. L’idée est de proposer, pour qu’il y en ait pour tout le monde, capter le public, et les convaincre de venir sur une soirée." Du public, mais aussi des artistes. L'association Décibulles est en négociation avec eux et les premiers retours sont encourageants. "Ils sont motivés pour tourner et voir du public. Pour eux aussi, cette période est compliquée." A cause des restrictions sanitaires, il faudra surtout compter sur des artistes locaux et nationaux.

Des billets remboursés

Qui dit nouvelle programmation, dit nouveaux billets. L'association appelle les festivaliers à se faire rembourser leurs anciens billets pour en acheter de nouveaux. Ils devraient être disponibles à l'achat à la fin du mois d'avril. 

Pour l'instant, beaucoup de questions restent en suspens, concernant les artistes, mais aussi au sujet de la progression de l'épidémie de covid. Les organisateurs sont dans l'attente des protocoles sanitaires. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs