Cet article date de plus de 3 ans

La LGV Est fête ses dix ans

10 ans après l’inauguration du TGV Paris-Metz, bilan de cette infrastructure et de ses impacts en Lorraine. A cette occasion, la rédaction de France 3 Metz propose ce vendredi 9 juin dans le 19/20 une édition spéciale à bord du TGV entre Metz et Paris. 
Metz et Nancy à 1h30 de Paris contre 2h45 avant la ligne à grande vitesse.
Metz et Nancy à 1h30 de Paris contre 2h45 avant la ligne à grande vitesse. © Matthieu Mercier
Inaugurée le 9 juin 2007, la Ligne Grande Vitesse qui relie Paris à Strasbourg (« LGV Est », aussi connue au niveau local comme le « TGV Paris-Metz »), s’inscrit dans le projet européen « Magistrale pour l’Europe ». Il s’agit d’un axe ferroviaire d’environ 1500 kilomètres qui relie une vingtaine de villes européennes entre Paris et Budapest. La construction de quelques tronçons reste encore incertaine, tandis que d’autres sont déjà en service depuis plusieurs années.

La ligne TGV entre Metz et Paris transporte chaque année 600 000 usagers
La ligne TGV entre Metz et Paris transporte chaque année 600 000 usagers © MM


Une ligne de telles dimensions a été conçue dans le but de faciliter le rapprochement entre les peuples européens et de stimuler l’économie régionale.


Le TGV du Grand Est

Dans ce contexte, plus de 400 kilomètres de rails relient Paris, Reims, Nancy-Metz et Strasbourg, à une vitesse record de 320km/h. Ainsi, alors qu’en 2005 il fallait quatre heures de trajet entre la capitale alsacienne et Paris, il est actuellement possible de se déplacer d'une ville à l'autre en moins de deux heures. Metz et nancy sont désormais à 1h25 de Paris. 

La réalisation des travaux s'est faite en deux étapes : un premier tronçon allant de Paris à Baudrecourt (près de Metz), et un deuxième tronçon, entre Baudrecourt et Vendenheim (près de Strasbourg).

Cliquez sur les boutons "+" pour accéder aux détails de l’information. Dans le menu à droite vous trouverez l'option pour afficher cette infographie en pleine écran.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie lgv transports