Licenciements au Républicain Lorrain : colère des salariés devant le Crédit mutuel à Strasbourg

© FTV
© FTV

Propriétaire de L'Est Républicain, du Républicain Lorrain ou encore de Vosges Matin, le Crédit mutuel perd chaque année 70 millions d’euros. Conséquence : 59 emplois seront supprimés au Républicain Lorrain, fin mars 2018 quand l'impression du quotidien basculera de Woippy à Nancy.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Une centaine de salariés en colère, essentiellement des personnels techniques du Républicain Lorrain et de l'Alsace et certains de leurs collègues du groupe Ebra, propriété du Crédit Mutuel, ont manifesté mardi 23 janvier 2018 devant le siège de la banque à Strasbourg.

Ils dénoncent les 59 licenciement mosellans qui vont accompagner le transfert "historique" de l'imprimerie du Républicain Lorrain, de Woippy (Moselle) à Nancy (Meurthe-et-Moselle). 70 licenciements sont également programmés au journal L'Alsace, à Mulhouse, selon les syndicats.

Ce transfert n'est qu'une des conséquence des pertes financières importantes de la banque qui, en Lorraine, possède également Vosges Matin et l'Est Républicain.
 

Transfert de l'imprimerie et nouveau format

Ce regroupement de l'impression de plusieurs journaux par le même pôle à Nancy, va s'accompagner d'un changement de format du Républicain Lorrain.

L'actuel grand format va céder la place au premier trimestre 2018 au format dit "tabloïd", déjà adopté depuis plusieurs mois par l'Est Républicain.

Une évolution dont la direction du groupe Ebra espère qu'elle permettra de stopper l'hémorragie des lecteurs qui coûte aujourd'hui chaque année 70 millions d’euros au groupe de presse.

Sur le même sujet

Les + Lus