Lorraine : la colère des agriculteurs s'est exprimée à Metz, Nancy, Epinal, Bar-le-Duc et plusieurs sous-préfectures

Publié le Mis à jour le

Emmenés par la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA), le monde paysan ont manifesté dans toute la France ce mardi 22 octobre 2019. A Nancy, comme partout en Lorraine, les agriculteurs ont fait part de leur ras-le-bol d'être montrés comme coupables de maux environnementaux.

Partis de multiples points de la région, les agriculteurs lorrains se sont regroupés ce mardi 22 octobre autour des préfectures et sous-préfectures de nos quatre département pour interpeller le président de la République Emmanuel Macron par l'intermédiaire des préfets, représentants de l'Etat dans les territoires;
Leur mot d'ordre est "Macron - Réponds-nous!" et les questions sont nombreuses.
Posées par les syndicats les plus représentatifs de la profession lors des élections, FDSEA et Jeunes Agriculteurs (JA), ces questions portent sur le pouvoir d'achat des paysans, les accords de libre échanges, l'utilisation des pesticides et de façon générale sur la légitimité de "l'agribashing", ce sentiment d'être au quotidien montrés du doigt, tant par la population que par les associations environnementales et certains élus.

A Nancy, Metz, Epinal, Bar-le-Duc et dans plusieurs villes moyennes, les agriculteurs avec leurs tracteurs ont fait entendre par diverses actions la colère du monde paysan, tout au long de cette journée.

 Nancy

Voici le parcours des tracteurs dans Nancy en début d'après-midi.
L'entrée dans Nancy par le sud:

Epinal

A Epinal, les paysans ont déversé du lisier devant la devant la Fédération des chasseurs des Vosges pour dénoncer les dégâts causés par les sangliers. Ils ont ensuite rejoint le centre-ville spinalien.

Bar-le-Duc

Une quarantaine de tracteurs se sont stationnés devant la préfecture de la Meuse, place Reggio. Du fumier a été répandu sur la placette, côté rue du bourg 
Une délégation des responsables des syndicats agricoles a été reçue en préfecture tandis que les manifestants les attendaient dehors.

En parallèle de syndicalistes FDSEA et des jeunes agriculteurs ont déposé de la paille et du fumier devant la préfecture. Ils ont dressé une grande bâche avec le slogan "Sauve ton paysan", accompagné d'un message adressé au président de la République

Verdun

Les agriculteurs se sont concentrés sur les préfectures, mais pas uniquement. Un certain nombre d'entre-eux sont aussi en action toute la journée dans plusieurs sous-préfectures de Lorraine.