Strasbourg : une “agroparade” pour demander une autre politique agricole commune à l'Europe

Entre 650 et un millier de manifestants battaient le pavé mardi à Strasbourg pour réclamer "une autre" politique agricole commune européenne (PAC) / © FREDERICK FLORIN / AFP
Entre 650 et un millier de manifestants battaient le pavé mardi à Strasbourg pour réclamer "une autre" politique agricole commune européenne (PAC) / © FREDERICK FLORIN / AFP

Une manifestation réunissant des centaines de personnes est organisée ce mardi 22 octobre à Strasbourg par le collectif d'associations "Pour une autre PAC", sous la forme d'une "agroparade" entre la place de l'Université et le Parlement européen. 

Par M.C.

Des centaines de membres de la plateforme "Pour une autre PAC", qui regroupe 38 organisations "paysannes, environnementales, de bien-être animal, de solidarité internationale, de citoyens-consommateurs", manifestent ce mardi 22 octobre à Strasbourg. Car la réforme de la politique agricole commune, objet de leur mobilisation, doit faire l'objet de renégociations avant la fin de l'année 2020, dans le cadre financier pluriannuel (CFP) de la période 2021-2027. 

Une "agroparade" est organisée de 10h à 15h entre la place de l'Université et le Parlement européen. Parti un peu avant 11H30 de la place de l'Université, au coeur de la capitale alsacienne, le cortège de cette "agroparade" devait ensuite rallier l'hémicycle européen pour organiser devant le bâtiment un "die-in". 

"La PAC doit être l’outil de la transition accompagnant l’ensemble des paysans et paysannes vers une agroécologie paysanne. Nos politiques doivent soutenir celles et ceux qui produisent notre nourriture de manière locale et saine, préservent les ressources naturelles, et refusent de recourir à des fermes usines, à l’élevage industriel ou à des manipulations génétiques", indique le collectif. 

Parmi les différents secteurs du monde agricole présents, les apiculteurs se disent au bord du gouffre. "Cette année encore en France, la filière apicole produira moins de 10.000 tonnes de miel. Plus de trois pots sur quatre achetés par les Français contiendront un miel étranger. En Alsace on est au quart de la production par rapport à celle de l'année dernière", explique Michel Kerneis, président de la confédération régionale des apiculteurs d'Alsace. Une abeille géante tirée par un tracteur défile ce mardi. Elle porte sur son dos "des briques sur lesquelles sont inscrites toutes les misères qui l'accable".

La manifestation réunit également d'autres nationalités. Des panneaux en anglais, en allemand parsèment le cortège. "On espère peser sur le débat" autour de la future PAC post-2020, a indiqué à la presse Jacques Morineau, président de la plateforme "Pour une autre PAC". A l'issue de la manifestation, les organisateurs devaient "être reçus par une dizaine d'eurodéputés au Parlement européen pour leur dire qu'on les soutient pour changer la politique agricole", a-t-il précisé.

Une nouvelle manifestation, d'agriculteurs en colère, organisée par la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA), et les Jeunes Agriculteurs (JA) du Bas-Rhin se tiendra mercredi 23 octobre de 11h à 13h à l’hôtel de préfecture, place Broglie.

La circulation de la ligne de tram E et des lignes de bus L6, 10, 15, 30 et 72 risque d'être perturbée entre 11h00 et 14h00, annonce la CTS.

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus