Tempête Aurore en Lorraine : trains à l'arrêt, arbres sur les routes, les dégâts sont très impressionnants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Quéméner avec Vincent Le Goff
Arraye-et-Han (Meurthe et Moselle). Après le passage de la tempête Aurore, les branches d'un platane sont tombées sur une voiture.
Arraye-et-Han (Meurthe et Moselle). Après le passage de la tempête Aurore, les branches d'un platane sont tombées sur une voiture. © France 3 Lorraine

La dépression Aurore a balayé toute la Lorraine. Jeudi 21 octobre, le trafic SNCF a été très perturbé. Ainsi à la gare de Nancy, la circulation des TER reste très difficile. La SNCF a mis en place des bus de substitutions. Les dégâts sont impressionnants. Il n'y a pas de blessés.

La tempête Aurore a traversé la Lorraine dans la nuit de mercredi à jeudi. La  ligne SNCF, Nancy-Metz-Thionville-Luxembourg, est restée totalement à l’arrêt une bonne partie de la journée du jeudi 21 octobre 2021. Sur les routes, des arbres sont tombés sur la chaussée, principalement sur l'A30 et l'A31. Il n'y a pas de blessés.

La circulation est très perturbée avec la tempête Aurore et des vents à plus de 100km/h.

On attend désespérément un train. Il n'y a plus que ça à faire maintenant.

Morgane.

Ainsi, ce matin à la gare de Nancy, aucun TER ne circulait. "On a été surpris par une tempête plus forte qu'annoncée. On a pris immédiatement des mesures pour éviter d’avoir des trains qui restent bloqués en ligne avec des voyageurs à bord", explique Philippe Betous, directeur des lignes TER pour la Lorraine. Selon l'AFP,  le trafic des TGV n'a pas été touché par la tempête.

La situation devrait se débloquer vers 16 heures, selon la SNCF, contactée par téléphone. Environ un millier d'agents sont mobilisés en France pour réparer les dégâts.

C'est la pagaille, mais on arrive à rattraper le coup.

Romaric Iung, TER Grand Est.

La SNCF a mis en place des bus de substitutions. "C'est la pagaille, mais on a une organisation qui fait qu'on arrive à rattraper le coup", ajoute Romaric Iung, gestionnaire à TER Grand Est. Il rappelle que cette situation prendra du temps. "On attend désespérément. Il n'y a que ça à faire maintenant. Je ne suis pas très patiente, mais on n'a pas le choix", regrette Morgane, qui attend son train pour Lunéville.

Un arbre sur une voiture

En Meurthe-et-Moselle, trois accidents de la circulation ont été provoqués par des branches et des arbres tombés sur la chaussée. "En raison de fortes rafales de vent, des chutes d'arbres perturbent le trafic des trains dans le Nord et en Lorraine. Renseignez-vous sur les trains qui circulent avant de vous rendre en gare, et restez prudents", a écrit le ministre des Transports Jean-Baptise Djebbari dans un tweet.

A Array-et-Han, sur la route départementale 913, un arbre est tombé sur la voiture d'une femme âgée d'une soixantaine d'années, conduisant un enfant de dix ans à l'école de Velaine. Ils ont été transportés au CHU de Nancy pour des examens. Ils ne sont pas bléssés.


 

Les vents violents ont commencé à frapper dès la nuit dernière. Dans le département de la Moselle,  les pompiers ont reçus environ 350 appels entre minuit et une heure du matin. Dans un communiqué de presse, la préfecture précise : les pompiers ont réalisé jusqu'à 120 interventions.

En Meuse la préfecture a activé le centre opérationnel départemental. Une quarantaine de pompiers ont été mobilisés.

La Meuse est le département le plus touchée avec 6.700 foyers sans électricité.

Enedis.

Enedis a recensé près 28.000 foyers privés d'électricité en Lorraine. Dans le détail, 6.700 foyers en Meuse, 6.500 en Moselle, 5.000 en Meurthe-et-Moselle et 1.800 dans les Vosges. A 13 heures, environ 1.000 foyers restaient sans électricité dans le département de la Moselle. Aux alentours de 3.000 dans la Meuse.

La vigilance orange a été levée. En Lorraine, nous restons en vigilance jaune.

En fin d'après-midi, la dépression Aurore continue de se déplacer vers l'Est et concerne désormais l'Allemagne, selon Météo France.

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.