Dans les lycées professionnels, priorité aux "décrocheurs"

Jean-Michel Blanquer l'a dit et répété : l'enseignement professionnel est "au coeur de ses priorités" pour la reprise des cours dans les lycées. Les travaux pratiques en atelier sont peu compatibles avec le télétravail. Surtout, la filière pro concentre beaucoup d'élèves à la scolarité fragile.

Préparatifs pour le retour des élèves dans les ateliers.
Préparatifs pour le retour des élèves dans les ateliers. © France 3 Lorraine
Le lycée Jean Hanzelet de Pont-à-Mousson (54) est un lycée polyvalent, c'est-à-dire qu'il accueille à la fois des filières générales, technologiques et professionnelles. Mais ce sont les élèves de ces dernières qui concentrent toute l'attention de l'équipe éducative, affairée à préparer le retour des jeunes dans l'établissement à partir du 2 juin.

Longtemps voué à la fonderie - tradition locale oblige - l'enseignement professionnel y est aujourd'hui dédié aux formations commerciales, à l'électricité et à la maintenance industrielle.

Dans les ateliers, les mesures de prévention sanitaire seront les mêmes que dans les salles de classe : espacement des postes de travail, marquage au sol, nettoyage des équipements. Sauf qu'il est imposssible, par exemple, de désinfecter toutes les pièces d'une machine entre deux séances de démontage / remontage... Les travaux pratiques se feront forcément en mode "dégradé".

Lutte contre le décrochage

Qu'importe, pour Isabelle Jacquot, la proviseure de l'établissement, l'essentiel est de "reprendre contact avec les élèves", en particulier les plus fragiles.  Depuis quelques jours, l'équipe éducative rappelle les familles une par une, pour faire en sorte que ceux qui reviennent soient ceux qui en ont le plus besoin. A ce jour, un tiers des des 750 élèves de l'établissement ont fait part de leur souhait de revenir en classe. Ils auront un entretien individuel et bénéficieront d'un accompagnement personnalisé.

L'académie de Nancy-Metz fait montre d'un certain volontarisme en la matière. Elle a mis en place un plan de lutte contre le décrochage scolaire qui fait une large place à l'enseignement professionnel. Jean-Marc Huart, le recteur, est allé voir jeudi 28 mai les élèves du CFA automobile de Marly (57), qui ont remis les mains dans le cambouis dès le 25. Avec les félicitations de son ministre. Le lycée Jean Hanzelet rouvre ses portes mardi 2 juin pour l'accueil individuel des élèves et des parents. Mais la reprise des cours n'aura lieu que lundi 8, avec 15 élèves maximum par classe. Une petite "reprise de contact" de quelques semaines. Une répétition aussi pour le lycée : l'enseignement "en mode Covid" sera probablement toujours de rigueur à la rentrée de septembre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation coronavirus/covid-19 déconfinement société