Quelle est la situation économique des 4 aéroports de la région Grand Est ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par LG avec Eléonore Autissier

Notre reportage fait le point sur la situation économique de ces structures aéroportuaires. La nouvelle région Grand Est possède près de 6 millions d’habitants.

A ce jour, tous sont déficitaires, sauf pour l'aéroport international de Bâle-Mulhouse et ses 7 millions de passagers (et plus) en 2015. Les trois autres structures se battent pour exister et séduire les compagnies aériennes. Souvent sous perfusion d'argent public, un nouveau modèle est encore à inventer pour ces aéroports régionaux. Nous vous proposons un reportage sur la situation économique des aéroports d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine. La France reste la championne d'Europe des aéroports régionaux, avec près de 160 sites implantés sur son territoire.

Les 4 aéroports de la région Grand Est se sont partagé 8.545.000 passagers en 2015, dont 7 millions rien que pour l'aéroport international de Bâle-Mulhouse. Pour les trois autres, la situation est moins idyllique car ils sont souvent déficitaires, depuis leur création. Ils se battent à la fois pour séduire les passagers, mais aussi les compagnies aériennes.

A Strasbourg Entzheim, les vols vers Paris sont définitivement enterrés, terrassés par l'arrivée du TGV Est. Alors, les compagnies misent sur le low cost et les services. Depuis Strasbourg, la compagnie espagnole Volotea est entrée dans la danse, en proposant 12 destinations, dont deux nouvelles vers Toulouse et Nice.


Pour sa part, l'aéroport Paris-Vatry dans la Marne a comptabilisé en 2015 un peu plus de 85.000 passagers, mais avec 1.500.000 euros de déficit. Pour redresser la barre, le département de la Marne reprend la gestion de Vatry en régie publique. De quoi éviter le dépôt de bilan, et réfléchir à d'autres investissements.

Strasbourg-Entzheim, Vatry, mais aussi Lorraine Airport entre Metz et Nancy, les aéroports du Grand Est ont tous reçu des garanties du nouveau président de région Philippe Richert (1.500.000 euros pour Vatry, 2 à 3 millions d'investissements pour Lorraine Airport).
Pas de quoi tranquilliser les syndicats lorrains en pleine négociations (ils n'ont pas souhaité s'exprimer dans notre reportage). Mais des tensions avec la direction et une inquiétude sur l'avenir des contrôleurs de nuit secouent le site, qui se félicite pourtant d'une augmentation de la fréquentation de 4 % l'an dernier.

A l'exception du site de Bâle-Mulhouse qui connait une forte hausse de la fréquentation et du trafic, les trois autres aéroports de la région ont donc un objectif majeur à atteindre dans les années à venir, l'équilibre financier.

Voir notre reportage diffusé dans le JT 12/13 de ce lundi 25 avril 2016

durée de la vidéo: 03 min 19
Quelle est la situation économique des 4 aéroports de la région Grand Est ? ©France 3 Grand Est