Châlons-en-Champagne : 27 cas de coronavirus à l'Ensam, les étudiants interdits d'entrée

La préfecture a fait part, le samedi 12 septembre, de la contamination au coronavirus (Covid-19) de 27 élèves de l'École nationale supérieure des arts et métiers (Ensam), située à Châlons-en-Champagne (Marne). L'accueil étudiant est suspendu, et un enseignement à distance va être mis en place.

Châlons-en-Champagne (Marne) est l'un des neuf sites de l'École nationale supérieure d'arts et métiers (Ensam).
Châlons-en-Champagne (Marne) est l'un des neuf sites de l'École nationale supérieure d'arts et métiers (Ensam). © Capture d'écran, Google Street View
Le coronavirus (Covid-19) s'est invité à l'École nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) de Châlons-en-Champagne (Marne). La préfecture a annoncé, par voie de communiqué le samedi 12 septembre 2020, la contamination de 27 étudiantes et étudiants (sur un effectif total de 400). A priori, il n'y aurait pas d'infection parmi le corps enseignant.

Le campus situé au 8 rue Saint-Dominique (voir sur la carte ci-dessous) ferme ses portes aux élèves. L'arrêté préfectoral prévoit une sanction pénale pour tout manquement à cette interdiction d'entrer. Elle ne s'applique pas aux membres de l'administration ainsi qu'aux enseignantes et enseignants si leur présence est indispensable sur place. Les locaux devraient rouvrir le lundi 21 septembre. 
 
Tout l'effectif étudiant devrait être testé. Il est attendu des élèves internes de respecter le confinement au sein du campus. En cas de contamination avérée d'élèves, celles et ceux-ci doivent le respecter scrupuleusement. À défaut de contamination et donc de confinement, le reste des élèves doit toutefois éviter de participer à des rassemblements ou réunions. Un enseignement à distance est annoncé, ainsi qu'un "nettoyage méticuleux" des locaux.

Les milieux scolaire et universitaire du département ont à souffrir du coronavirus. Le campus rémois de Sciences-Po et une classe du lycée Jean Talon de Châlons ont fermé. Dans l'Aube, ce sont trois classes de maternelle qui ont été touchées.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation université