Réduction des déchets et 200 oeufs par an : voici comment adopter vos poules si vous vivez à Châlons-en-Champagne

L'agglomération de Châlons-en-Champagne (Marne) propose pour la onzième fois à sa population d'accueillir des poules pour une modique somme. En échange, elles mangent les déchets alimentaires, pondent des oeufs, et assurent le rôle d'un sympathique animal domestique.

Où elle est la poulette ? Peut-être dans votre jardin, du moins si vous vivez sur Châlons ou son agglomération (Marne).

Depuis le lundi 18 mars 2024, la communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne relance son opération annuelle d'adoption de poules domestiques. C'est la onzième fois depuis 2013 (il y a eu un trou en 2020, merci le covid).

"On fait ça pour réduire le volume des déchets alimentaires", explique Gaëtan Louis-Riche, chargé de mission pour le développement durable auprès de la direction de l'environnement de l'agglo' au cours d'une interview avec de France 3 Champagne-Ardenne. Les épluchures et feuillages de nombreux légumes non-pourris sont concernés (mais pas tous car il peut y avoir danger), le détail se trouve en ligne

Un animal domestique à respecter

Mais le bien-être animal tient également à cœur, à l'agglomération. "On y attache une grande importance. On est très rigoureux dans la sélection des foyers qui sont retenus pour adopter ces poules." Une charte devra être signée, un jardin suffisamment grand exister (non, pas de balcon), et un poulailler décent exister.

Pour cette édition, 70 foyers sont éligibles, et il faut payer la modique somme de quinze euros pour accueillir les cocottes chez soi. Dérisoire si l'on compare à tous les déchets alimentaires qu'elles vont engloutir, et les 200 œufs gratuits qu'une poule pond chaque année en moyenne. En plus d'égayer les enfants, et même apaiser les adultes.

"Ce ne sont pas des poules de réforme [on en avait déjà parlé; ndlr], il s'agit de jeunes poulettes âgées de 5 à 8 mois, prêtes à pondre. Elles auraient été vendues à des particuliers" si la mairie n'avait pas été là. Mais avec un contrôle moins strict et un degré d'exigence moindre de la part du monsieur qui les vend. L'agglo' veut la garantie qu'elles auront de belles conditions de vie. À noter que les poules peuvent vivre jusqu'à 10 ans, mais que leur rythme de ponte diminue après leur troisième année. Il s'agira bien de votre animal de compagnie : hors de question de la manger passé ce cap. Pensez aussi à vos départs en vacances... Tous renseignements peuvent être pris au numéro vert 0 800 875 615, appel gratuit depuis un poste fixe.

L'opération remporte à chaque fois un grand succès. En 2023, "on avait communiqué en amont et on avait tout vendu dès le premier jour. On avait dû racheter des poules en urgence." Pour 2024, 35 lots de poules ont déjà été réservés. L'investissement représente près de 3 000 euros pour l'agglomération, qui en récupère 1 890 via la vente. Mais les 30 tonnes de déchets alimentaires qui ne seraient pas à ramasser représenteraient une économie de plus de 8 000 euros. Malin.

C'est simple comme une omelette

Si vous remplissez les critères, vous obtiendrez trois poules. Pas moins, car il s'agit d'animaux sociaux qu'il serait cruel de séparer. Voici la marche à suivre pour en bénéficier (lieux indiqués sur la carte sous la liste) :

  1. téléchargez le formulaire sur le site de l'agglo', ou envoyez un courriel à l'adresse developpement.durable@chalons-agglo.fr pour le recevoir
  2. votre confirmation en poche, allez payer par chèque ou en espèces à la direction de l'environnement (26 rue Joseph-Marie Jacquard à Châlons), ouverte de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 du lundi au vendredi
  3. avec votre reçu, prenez rendez-vous et allez chercher vos poules à la ferme du Picot, à Saint-Memmie (prenez une caisse adaptée)

À noter qu'en vous rendant au Magasin Vert de Châlons, vous bénéficierez de réductions sur les équipements pour offrir un nid douillet à vos poules.