Champagne : les vignerons de la Marne ont fêté la Saint-Vincent près d’Epernay, après une année exceptionnelle

Publié le

Saint Vincent, patron des vignerons, a été célébré ce dimanche 22 janvier. Au Mesnil-sur-Oger, dans la Marne, entre défilé dans les rues en tenues traditionnelles, messe, assemblée générale et banquet, rien n’a manqué au temps fort de ce moment de fête.

C’est une célébration à laquelle les vignerons et maisons de champagne sont très attachés. Quand il avait fallu reporter la Saint-Vincent, en 2021, pour cause de pandémie, cela avait représenté un véritable déchirement.

Historiquement, cette fête a vu le jour afin que les gens puissent s’entraider. Aujourd’hui, la Saint-Vincent, au-delà de l’aspect folklorique, représente toujours un moment où vignerons et confréries ont plaisir à se retrouver, à échanger.

Près d’Epernay, au Mesnil-sur-Oger, dans la Côte des Blancs, où le Chardonnay règne en maître, c’est au son des cors de chasse que le défilé des confréries vers l’église s’est déroulé ce dimanche 22 janvier, à travers le clos Saint Vincent. Le vent froid n’a dissuadé personne de participer à ce moment de partage.

"On organise cette fête traditionnelle pour avoir une belle vendange", dit Bernard Millet, un habitant du Mesnil-sur-Oger. "L’intérêt de la chose, c’est de faire connaître le village ! " complète Jean-Pol Billion, un ancien de la confrérie des Chevaliers de l’Arc. Sébastien Pfrisch, qui appartient à la confrérie créée en 1508, souligne aussi à quel point ce moment de partage est important. "C’est l’occasion de s’imbiber de la tradition", souligne-t-il. 

2022, une année formidable

La nature peut parfois jouer des tours aux vignerons. Mais l’année passée a réjoui la profession. "Tout s’est bien passé pour les viticulteurs", raconte Gilles Marguet. Il est Grand maître de la Confrérie des Chevaliers de l’Arc. "La Saint-Vincent permet de bénir le vin nouveau. C’est un nouveau-né qu’on arrose. On fête ça ensemble. La nature a été généreuse. En 2022, cela a été formidable, avec une maturité qu’on n'a jamais connue".

Après l’office à l’église, les participants à la cérémonie, autour de 200 personnes, se sont retrouvés au pressoir de la coopérative pour un apéritif. On y servait du champagne, bien sûr, accompagné de la traditionnelle brioche.

De nouveaux chevaliers

Après Dominique Rocheteau ou encore Jean-Pierre Papin, cette année, c’est le Danois Bjarne Riis, vainqueur du Tour de France en 1996 qui a été intronisé dans la Confrérie des Chevaliers de l’Arc.

Charles-Armand de Belenet, directeur général de la maison de champagne Bollinger, est également l’une des personnalités honorées en cette journée particulière.

"La Saint-Vincent est un moment extrêmement important pour nous, surtout quand on a eu une année 2022 magnifique avec une vendange exceptionnelle complètement inattendue. Il faut remercier Saint Vincent" déclare Charles-Armand de Belenet.

La nature a été généreuse. En 2022, cela a été formidable avec une maturité qu'on n'a jamais connue.

Gilles Marguet, Grand Maître de la Confrérie des Chevaliers de l'Arc.

"C’est le moment où la saison est terminée, mais on attaque une nouvelle saison et il faut renforcer les liens entre les maisons et les vignerons. Un peu comme nous, la vigne est au repos", poursuit-il. "On peut de manière informelle, discuter, commencer à anticiper, réfléchir aux outils pour s’adapter et permettre à la Champagne de continuer à de développer".

En 2022, 326 millions de bouteilles de champagne ont été vendues. La champagne a d’ailleurs battu un nouveau record puisque la barre des six milliards de chiffre d’affaires a été atteinte.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité