"C'est un crève-cœur" : le matériel de cet ancien restaurant étoilé vendu aux enchères

L'équipement du restaurant Les Berceaux, à Épernay dans la Marne, a été vendu aux enchères le 22 mai 2024, après le placement en liquidation judiciaire de l'ancien établissement étoilé. Patrick Michelon y a longtemps tenu les cuisine, il est décédé en 2023.

C'est une page de la gastronomie d'Épernay (Marne) qui se tourne. L'hôtel des ventes de la ville a accueilli mercredi 22 mai une vente aux enchères de tout l'équipement du restaurant Les Berceaux. Chambre froide, vaisselle, mobilier, machine à glaçons, gaufrier, casseroles… 142 lots étaient proposés à la vente, menée par le commissaire-priseur Antoine Petit.

Les Berceaux, restaurant longtemps tenu par le chef Patrick Michelon, a été distingué de longues années par une étoile au guide Michelin. Elle avait été suspendue après le Covid, car le restaurant n'avait pas rouvert, et les critiques du célèbre guide rouge n'avaient pas pu actualiser leur appréciation sur l'établissement. 

Après un placement en redressement judiciaire en janvier 2024, la liquidation du restaurant a été prononcée en mars dernier. La vente du 22 mai doit participer à éponger une partie des dettes de l'établissement. 

Une quarantaine de personnes avaient pris place dans la salle des ventes, d'autres suivaient les enchères à distance, par internet, où elles étaient diffusées en direct. Dans les travées, certains avaient l'air bien décidés à repartir avec tout le nécessaire pour équiper une cuisine professionnelle, quand d'autres avaient un tout autre objectif.

"Je vais laisser les professionnels de bouche – et il y en a beaucoup – acheter ce dont ils ont besoin. Il y a aussi des gens qui savent faire des enchères. Moi, il y a uniquement un lot qui m'intéresse, ce sont des livres", glisse ce vigneron d'Épernay. C'est même un seul ouvrage du lot, un livre de cuisine qui n'est plus édité, qui lui a fait franchir les portes de la salle des ventes sparnacienne pour la première fois. "J'aurai pu le trouver sur internet, mais c'est l'opportunité."

"C'est la fin d'une histoire", ajoute celui qui connaissait l'établissement de Patrick Michelon. "C'est l'unique restaurant que je fréquentais. De toute façon, il n'y en a qu'un. Enfin, il n'y en avait qu'un", souffle-t-il.

"C'est un crève-cœur"

Alors que les coups de marteau du commissaire-priseur s'enchaînent, nous échangeons quelques mots avec Gil Pierret. Ce sparnacien a mangé "des centaines de fois" aux Berceaux. "Je l'ai connu dans les années 1990, quand ça a été repris par le chef Patrick Michelon. Il a repris un établissement qui était en perte de vitesse, il l'a redressé et lui a accordé une étoile."

Ce client assidu a remporté une enchère sur un lot de couverts. "Je voulais le gaufrier, mais ça s'est envolé au-dessus de mon objectif. Maintenant, on attend les verres et les assiettes", explique-t-il. Des objets dont il compte se servir pour partie pour une utilisation personnelle. Ils viendront aussi garnir le restaurant que compte ouvrir sa fille, dans la Drôme.

Cet ami de Patrick Michelon ne cache pas son émotion alors que la vente démantèle petit à petit des années de vie. "C'est un crève-cœur, c'est malheureux", confie-t-il.

Le chef Patrick Michelon est décédé en février 2023, à l'âge de 66 ans. Lui s'était installé dans les cuisines des Berceaux en 1996 et quasiment aussitôt décroché une étoile au Michelin. Une distinction perdue entre 2004 et 2008, mais conservée ensuite jusqu'au Covid. La vente du matériel du restaurant est une nouvelle épreuve pour Lydie Michelon, sa veuve, également impliquée au quotidien dans la gestion de l'établissement. "Je suis contente que mon mari ne soit plus là pour voir ça, malheureusement", disait-elle à nos confrères de France Bleu, juste avant la mise aux enchères. "J'ai l'impression d'être un vieux paquebot qui va aller au démantèlement."

Depuis la fermeture des Berceaux, la ville d'Épernay n'a plus aucun restaurant étoilé au Michelin.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité