La maison de retraite Augé Colin et son ambiance village distinguée par un "Bleuet de France"

Publié le

Il n'y a que 148 EHPAD, en France à être labellisés par un "Bleuet de France". Deux le sont dans la Marne. Après Châlons-en-Champagne, l'établissement médicalisé d'Avize vient d'être reconnu pour la qualité de ses prestations.

Le départ pour une maison de retraite peut faire l'objet d'inquiétudes. Pourtant, lorsque les personnes âgées et les familles ont connaissance d'un établissement de qualité, ils sont nombreux à postuler pour y trouver une place. C'est le cas pour la résidence Augé Colin, ouverte à Avize depuis une petite dizaine d'années. Aujourd'hui, la liste des demandeurs est longue. Il faut attendre un an pour intégrer l'établissement. C'est en quelque sorte le revers de la médaille.

Un label de qualité 

Pour beaucoup, Avize, dans la côte des Blancs, est renommé pour son champagne, mais désormais, la réputation du petit village marnais passera également par la maison de retraite Augé Colin. Celle-ci vient en effet de recevoir un "Bleuet de France" une distinction qui met en évidence sa qualité.


Label d'excellence, ce label est décerné par l'ONAC, l'Office Nationale des Anciens Combattants. Il représente, pour les EHPAD, les Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, une reconnaissance de la qualité du cadre de vie mis à disposition des résidents et du traitement qui leur est accordé.

A l'intérieur, une ambiance village

A Avize, cet EHPAD, public, accueille 94 résidents permanents. Six places sont aussi disponibles pour l'accueil de jour. Pour tous ceux qui y résident, a été développé un concept d'ambiance village. Il est réalisé avec des trompe-l'œil qui se découvrent sur les murs de la résidence. En se promenant dans les couloirs, on peut avoir l'impression de passer devant les portes d'un village. Pour les repas, plusieurs salles à manger sont proposées pour ne pas donner une impression de cantine.

Quand on est à domicile, on peut aller voir des expositions, c'est ce qui est proposé à l'intérieur de la maison de retraite.

Eric Vallée, directeur de la résidence Augé Colin

Mais il y a aussi les espaces extérieurs. Le directeur de l'établissement, Eric Vallée, a plaisir à les faire découvrir. "Il y a un jardin méditerranéen, un jardin aride, un jardin anglais, de curé. Quand la météo le permet, les résidents peuvent s'y rendre avec leurs proches. C'est en libre accès, comme chez soi". Donner de la vie aux murs, c'était une ambition concrétisée. Dans la rue de l'artère principale de ce "village pas comme les autres", on retrouve des affiches, des expositions également. "Quand on est à domicile, on peut aller voir des expositions, c'est ce qui est proposé à l'intérieur de la maison de retraite", explique aussi Eric Vallée.  

Des tarifs dans la moyenne

Pour reconstituer la vie d'un village, il fallait un bar, un salon de coiffure, une épicerie, de quoi créer de l'ambiance dans l'EHPAD. Des espaces sont prévus, et pourront être tenus, tour à tour par les résidents. Michèle Domingo une des retraitées se réjouit de l'ouverture prochaine du bar. "On pourra s'y rendre… quand des amis viennent nous voir. A l'épicerie, on pourra aller s'acheter une crème, un gâteau". A 87 ans, cette résidente ne tarit pas d'éloges sur l'accueil qu'elle a reçu dans cette maison de retraite. "Les aides-soignantes, entre autres sont plus que méritantes."

Autre bon point dont peut se prévaloir la maison de retraite, ses tarifs. A raison de 65 euros la nuit, l'EHPAD affiche des prix raisonnables, à savoir moins de 2 000 euros pour un mois de 30 jours. De quoi faire des envieux quand on sait que certains établissements ont des coûts exorbitants.

Le dossier de labellisation était en cours d'instruction depuis deux ans. Désormais, le "Bleuet de France" s'affiche sur les murs de la résidence, où par les grandes fenêtres, les résidents peuvent embrasser les vignes du regard. Pour ceux qui ont passé leur vie professionnelle dans le champagne, c'est une manière de ne pas rompre avec leur vie d'avant.