Olivier Guégan: "On est loin d'être mort"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matthieu Rappez .

Soulagement pour les supporters du Stade de Reims: les Rouge et Blanc ont renoué avec la victoire à domicile en dominant le SCO d'Angers 2 buts à 1.

C'était le 25 septembre 2015. Les supporters du Stade de Reims quittaient Delaune le sourire aux lèvres après une victoire 1/0 contre le LOSC. Depuis, Caen, Monaco, Ajaccio, Toulouse se sont imposés en Champagne. Rennes, Troyes, Nice et Saint-Etienne sont repartis avec un match nul.

Reims et ses recrues font chuter Angers du podium

Mais ce mercredi, les Rémois et leurs nouvelles recrues ont enfin renoué avec la victoire. Pourtant, Angers a ouvert le score dans le premier quart d'heure. Mais Traoré a égalisé juste avant la pause avant que Charbonnier inscrive le but de la victoire à la 50ème minute.

Les Rouge et Blanc sortent de la zone de relégation, ils sont désormais 16èmes.

A noter que les nouveaux venus Lass BANGOURA, Thievy BIFOUMA et Abdelhamid EL KAOUTARI ont participé à ce succès.



Olivier Guégan (entraîneur de Reims): "On est très loin d'être mort"

"J'ai le sentiment que nous avons été récompensés de nos efforts et de notre bonne prestation ce soir. Ces trois points devenaient capitaux. Nous avons cette fragilité défensive encore, c'est vrai, et on savait que menés, face à une équipe d'Angers bien structurée, ce serait compliqué de revenir et de passer devant. On a changé de système à la pause, les joueurs ont bien appliqué. Ce match doit être un match charnière dans notre saison. Il doit nous permettre de retrouver de la confiance pour aborder les 14 matches qu'il nous reste pour obtenir le maintien. On est très loin d'être mort, et j'ai toujours confiance en mon groupe."


Stéphane Moulin, l'entraîneur du SCO d'Angers: "On a été un peu inconsistant"

"Je suis plutôt déçu que nous n'ayons pas enchaîné sur un match plein comme on l'a fait samedi. Je savais que ce serait différent. Quand on bafoue les fondamentaux, on est rattrapé par l'enthousiasme adverse. Il semble que le but qui nous est refusé est valable. Mais même si on a eu beaucoup d'occasions, on a été un peu inconsistant, on a laissé trop d'espaces, on a laissé cette équipe de Reims jouer haut et à sa guise. Oui, on a poussé, mais mal. Nous n'avons pas de marge, souvenons-nous en. Ce que nous avons fait aux Monégasques samedi (victoire 3-0, NDLR), les Rémois nous l'ont fait ce soir."
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité