• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Affaire du jeune rémois torturé : le procès en appel débute aux assises des Ardennes

Christopher, âgé de 22 ans, ne veut plus retourner en foyer. Il cherche un logement et une formation en cuisine. / © MT - France 3 Champagne-Ardenne
Christopher, âgé de 22 ans, ne veut plus retourner en foyer. Il cherche un logement et une formation en cuisine. / © MT - France 3 Champagne-Ardenne

Les agresseurs du jeune rémois torturé avaient tous été condamnés pour divers chefs d'accusation en octobre 2017. L'une des accusées avaient fait appel. Le procès débute ce 4 février au tribunal de Charleville-Mézières.

Par Florence Morel et Marc Taubert

Il y a un peu plus d'un an, un sentiment de soulagement avait envahi la victime, Christopher C., à l'annonce du verdict, vendredi 20 octobre 2017, tard dans la soirée. Ce 4 février, le jeune rémois devra à nouveau faire face à un de ses bourreaux, car Sabrina Dufresne, condamnée à l'époque à 20 ans de réclusion criminelle, a fait appel du verdict.

Pour rappel, Christopher a été reconnu victime de viol, de séquestration et d'actes de torture et de barbarie. Parmi les condamnés, certains étaient des membres de sa famille. Les faits s'étaient produits le 25 décembre 2014

Accusés pour séquestration et actes de torture et de barbarie

Le vendredi 20 octobre, le choc avait en revanche été palpable pour certains accusés. Sabrina Dufresne avait fait un malaise à l'annonce de sa peine : 20 ans de réclusion criminelle, dont une période de sûreté de 10 ans.

Comme Rémy Béreaux et Johnny Collard, elle a été reconnue coupable de séquestration et actes de torture et de barbarie.

Rémy Béreaux a lui aussi été condamné à 20 ans de réclusion criminelle, avec une peine de sûreté équivalente aux deux-tiers de sa peine. Fait notable, il a été le seul contre qui le chef d'accusation de viol à l'encontre de Christopher C. a été retenu.

Johnny Collard se voit lui condamner à une peine de 18 ans de réclusion criminelle pour les mêmes chefs d'accusation que Sabrina Dufresne et Rémy Béreaux. S'il écope d'une peine légèrement inférieure, c'est sans doute que les jurés ont considéré qu'il avait de lourdes déficiences mentales.
 

Peines plus légères


Yann Béreaux (frère de Rémy), Françoise Bachelet (mère de Rémy et Yann) et Jérôme Cellier ont, eux, été acquittés pour les actes de torture et barbarie. Ils n'ont donc pas été condamnés pour un acte criminel mais pour le délit de violences volontaires entrainant une ITT d'au moins 8 jours, ce qui explique des peines plus légères.

Le premier a ainsi été condamné à 5 ans de prison ferme dont 2 ans avec sursis et mise à l'épreuve et obligation de soin.

Françoise Bachelet a elle été condamnée à 4 ans de prison dont 2 ans avec sursis.

Enfin, Jérôme Cellier a été condamné à 2 ans d'emprisonnement dont 6 mois ferme. Un aménagement de peine est possible pour effectuer la peine. Il est le seul pour qui l'atténuation de responsabilité a été retenue.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Estac : Benjamin Nivet annonce la fin de sa carrière

Les + Lus