Affaire Vincent Lambert : son neveu François Lambert publie un livre, “Pour qu'il soit le dernier”

François Lambert, sur le parvis de la cathédrale de Reims, le 10 juin 2019 / © Mathieu Guillerot / France 3 Champagne-Ardenne
François Lambert, sur le parvis de la cathédrale de Reims, le 10 juin 2019 / © Mathieu Guillerot / France 3 Champagne-Ardenne

Le neveu de Vincent Lambert, François Lambert va publier un livre sur le 11 mars pour évoquer "sa vérité sur l'affaire Vincent Lambert". Pour lui, ce qui était un simple fait divers médiatisé est devenu, au moment où elle devait se terminer, une affaire éminemment politique".

Par Matthieu Mercier

François Lambert livre sa version de l'affaire. Le neveu de Vincent Lambert, cet ancien infirmier décédé le 11 juillet 2019, au CHU Sébastopol de Reims, était devenu un personnage central dans ce qu'on appelle désormais l'affaire Vincent Lambert.

Le jour de la mort de Vincent, il avait déclaré : "ce n'est pas triste, ça remet les choses dans l'ordre. C'était ce qu'on attendait depuis des années.  Avec la mort de Vincent, c'est le rationnel qui reprend le dessus. Ça redevient quelque chose de rationnel". Selon le jeune homme, Vincent, qui était plongé dans un état végétatif, n'aurait pas voulu vivre comme ça.

Aujourd'hui, il revient sur ce qu'il a vécu, dans un livre à paraître le 11 mars aux Edition Robert Laffont, "Pour qu'il soit le dernier". « Avant l’affaire, je n’avais aucune opinion sur l’euthanasie, le suicide assisté, ou tout ce qui concernait la fin de vie. J’avais aussi, comme tout un chacun je pense, cette idée que la médecine ne pouvait que maintenir une personne en bonne santé, jusqu’à ce qu’elle ne le puisse plus".
 
Le livre de François Lambert (en pré-commande) sortira le 11 mars 2020. / © éditions Robert Laffont
Le livre de François Lambert (en pré-commande) sortira le 11 mars 2020. / © éditions Robert Laffont

 

Coulisses

C’est avec fracas, explique-t-il dans un communiqué publié par les Editions Robert Laffont, que le débat sur la fin de vie est entré dans sa vie. "Je suis passé d’être passif venant d'apprendre qu'on avait débranché Vincent, à être actif qui venait de comprendre qu’un combat était lancé autour de sa personne. Sans savoir qu’il serait exténuant, puisque la loi qui proscrit l’obstination déraisonnable allait permettre justement qu’on s’obstine, en toute impunité, et ce pendant des années".

Ce qui était un simple fait divers extrêmement médiatisé est devenu, selon lui, au moment où elle devait se terminer, une affaire éminemment politique. "Comme si le débat qui n’avait pas eu lieu à l’Assemblée devait avoir lieu autour du chevet de Vincent". Avant l’affaire, François Lambert faisait du cinéma. Il n’avait pas trente ans lorsque Vincent est tombé dans le coma. Cinq ans plus tard, une partie de sa famille s’est déchirée autour de sa fin de vie.

Pour faire face à la bataille qu’il voit poindre, François Lambert change alors de vie pour devenir avocat. Il sera ensuite de tous les procès et tentera, à chaque fois, de faire entendre une autre voix. Dans ce livre, dont les extraits n'ont pas encore été diffusés, la maison d'édition annonce qu'il "dévoile les coulisses de cette lutte à armes inégales et invite à prendre position, à nous emparer du débat sur la fin de vie, pour s’assurer que Vincent soit le dernier". En juin 2019, il nous confiait : "J'ai peut-être surréagi mais tout le monde était tétanisé… En tant que neveu, je n'étais pas directement concerné, mais c'était impossible de rester passif et de laisser les parents de Vincent, mon grand-père Pierre et sa femme Viviane, s'épancher dans les médias en racontant des contre-vérités". L'affaire Lambert n'est donc pas terminée, d'autant que d'autres livres sont annoncés sur le sujet...

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus