Cette commune a une gare TGV, un tramway, une polyclinique et veut son bureau de poste

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester .

La commune de Bezannes (Marne), bordant le sud-ouest de Reims, réclame un bureau de poste. Plusieurs pétitions ont été lancées, et un courrier envoyé à la direction de La Poste durant le mois de novembre.

Bezannes (Marne) veut son bureau de poste. Et le fait savoir haut et fort. Sa population atteignait 2.900 en 2019, 4.500 en 2022, et bientôt 6.000 en 2026 selon les projections en raison du développement urbain et économique de la commune.

Mais tout ce beau monde rencontre des difficultés pour envoyer et recevoir courriers et colis. Car malgré la présence d'une clinique (l'une des meilleures de France), d'une gare TGV, et d'une ligne de tramway, la commune ne possède aucun bureau de poste. 

La population dispose, certes de boîtes-aux-lettres, mais ce n'est pas suffisant selon certains. Deux se trouvent sur la voie publique, l'une rue Victor Lambert dans l'angle qu'elle forme avec la rue de Saint-Rémi, et l'autre sur le rond-point où se rejoignent la Grand-rue et le chemin des Têtes de Fer. Deux autres sont situées sur des emprises privées dévolues à des lieux publics : la clinique et la gare de Champagne-TGV. Pour accéder aux services postaux, il faut aller plus loin en prenant le tramway ou la voiture (voir carte ci-après).

Un communiqué envoyé aux rédactions rapporte que cette situation est pesante pour la population - notamment pour les personnes âgées - et pour les commerces, services, et entreprises s'implantant sur la commune. Le maire, Dominique Potar (SE), a fait circuler un jeu de trois pétitions (via Change, Mes Opinions, et sur papier) pour faire bouger les choses.

Il affirme avoir récolté 1.169 signatures, soit un quart de la population, mais le relais s'est fait par le bouche-oreille, sans intervention initiale des médias. Les pétitions ont été intégrées à un dossier de 57 pages envoyé à la direction du groupe, en vue d'un nouveau rendez-vous qui a eu lieu le mardi 29 novembre.

La lettre de l'édile, envoyée au groupe La Poste, demande "la concrétisation effective de ce projet dans les meilleurs délais [...] malgré de nombreuses prises de contact depuis 2020 [suivies de] déclarations d'intention restant sans suite concrète. [...] L'attente des administrés est très forte. [...] J'attends dorénavant des mesures concrètes pour que votre service public soit une réalité sur Bezannes." (consulter aussi le gros dossier ci-dessous).



Dossier bezannais remis au groupe La Poste by France3 Alsace on Scribd



Ophélie Boucaut, chargée de communication de la commune, vit naturellement à Bezannes. Elle raconte à France 3 Champagne-Ardenne son vécu. "On peut télécharger nos timbres sur Internet. On peut aussi se déplacer à Reims. Mais ce n'est pas le plus pratique." Notamment pour les personnes âgées. Et rater un recommandé ou un colis, qu'il faut alors chercher on ne sait où, semble devenir compliqué. 

Apparemment, les commerces approchés pour accueillir certains services d'envoi et de réception (relais) de La Poste n'auraient pas donné suite. Du reste, le cas échant, il ne s'agirait pas de bureaux de postes stricto sensu, accueillant tous les services du groupe La Poste.

La Poste se dit à l'écoute

Justement, La Poste, sollicitée ce mardi 29 novembre, explique que c'est la solution du relais qui tient la dragée haute pour le moment. "Malgré un maillage important dans la Marne et dans le territoire du Grand Reims, La Poste reconnaît la nécessité d’un point d’accès supplémentaire aux services postaux de proximité dans la commune de Bezannes."

"Elle a fait part de sa volonté de nouer un partenariat avec un commerçant de la commune de type La Poste Relais afin de simplifier la vie aux habitants de Bezannes et aux personnes qui y travaillent.
[...] Des discussions ont eu lieu avec certains commerçants. Elles n’ont pas encore abouti et La Poste ne souhaite pas communiquer avant d’avoir signé un partenariat pérenne."

La "solution partenariale", comme l'appelle La Poste, tend à se généraliser. Elle aurait le triple avantage d'offrir "aux clients un accès de très grande proximité à l'essentiel des services de La Poste à des amplitudes horaires importantes et adaptées. Cela permettrait aussi d'offrir au partenaire un complément de revenus, et à la Poste d'offrir ses services dans des conditions économiquement viables et satisfaisantes". Il semblerait qu'un bureau de poste ne réponde pas à ce critère de viabilité économique et ne soit donc pas prêt d'ouvrir (pas plus que de pouvoir se faire livrer du courrier par hibou comme dans Harry Potter, voir gif ci-dessous).

Mais en attendant, La Poste assure que la population bezannaise n'est pas (postalement) abandonnée à elle-même. "Actuellement, les habitants de Bezannes ont la possibilité de retirer leurs colis (Colissimo, Chronopost et DPD France) dans le relais Pickup (réseau de relais filiale de La Poste) situé dans le commerce Bezan'Optic, 15 cours Christian Lange à Bezannes. Ils peuvent également déposer à cette adresse leurs colis préalablement affranchis via internet."

"En outre, les clients qui affranchissent leur colis par internet peuvent bénéficier du service d’expédition depuis leur boîte-aux-lettres personnelle. Par ailleurs, les facteurs peuvent rendre des services durant leur tournée [vu comme un "enjeu de proximité" ; ndlr] : vente de timbres, d’enveloppes pré-affranchies, emballages colis..." Et de renvoyer aux dix offices postaux (en dur, en mairie, ou dans des commerces) dans les deux à quatre kilomètres autour de Bezannes (voir la carte plus haut).  

Le retour de la mairie

La mairie a pu échanger avec La Poste. Mais ce qui en ressort ne semble pas être ce qui était espéré. "Malgré les bonnes volontés affichées, nous n'avons toujours pas de concret. Le groupe La Poste est à la recherche d’un commerçant qui puisse offrir un relais ou point poste et proposer ainsi les principaux services de La Poste : colis, recommandés, timbres, etc. Et la direction du groupe envisage d’acquérir un local pour un point dédié aux entreprises. Sur ces deux éléments, il est bien évident que la commune travaille pour mettre en relation La Poste avec les bons interlocuteurs."

Mais "interrogée par le maire sur la notion de service public, la réponse de la direction de La Poste a été que le service public est respecté puisque les habitants disposent d’un point poste à moins de cinq kilomètres, par exemple sur la commune des Mesneux avec l’agence postale communale. Cette réponse purement technocratique ne prend aucunement en compte la densité de population."

Et la mairie de conclure que "la notion de service public de La Poste se situe bien loin de celle que peuvent attendre les Bezannaises et Bezannais." En outre, la ville espérait voir l'installation d'une nouvelle boîte-aux-lettres, ce qui ne semble pas non plus aller de soi. Il va donc falloir attendre encore un peu pour voir le dossier évoluer.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité