"C'est vraiment un moment crucial": la collecte des Restos du cœur débute le jour de la fin des " super promos" sur les produits d'hygiène

La campagne annuelle de dons auprès du grand public commence ce vendredi 1er mars dans les supermarchés. En l'espace de seulement trois jours, l'association récolte 12% des dons qu'elle reçoit chaque année. Pour le département de la Marne, cette récolte représente l'équivalent de la distribution de trois semaines de repas.

Avec leurs gilets roses, impossible de rater les six bénévoles des Restos du cœur dans la galerie marchande du centre Hyper U de la Croix Blandin à Reims (Marne). Leur rôle ? Interpeller les clients et les inciter à faire quelques achats pour l'association. "Moi, je prends toujours du riz, des pâtes et aussi des choses pour les bébés comme les petits pots"  explique cette cliente à l'entrée du supermarché.  

Cette année, les bénévoles de l'antenne de Reims espèrent récolter au moins autant de dons qu'en 2023 dans cette enseigne. "Ici, l'objectif, c'est une tonne sept, soit à peu près 160 cartons" indique Marceau Locquegnies, bénévole. Selon lui, la priorité est donnée cette année aux produits destinés aux adultes : "Avec les dotations de l'Europe, on a suffisamment de stock en nourriture pour bébé. Ce qu'il nous faut surtout, c'est des féculents, des produits laitiers". 

Fin des " super promos"

Sur l'ensemble du département de la Marne, l'association espère récolter 100 tonnes de dons. Pour cela, près de 850 bénévoles sont déployés dans 80 magasins, selon Yves Fouquet, responsable départemental : " Cette collecte est vraiment importante, elle nous permet de faire moins d'achats. Car il faut savoir que les Restos achètent environ 60% de la nourriture qui est distribuée".

Sauf que cette année, l'association doit faire face à un malheureux hasard de calendrier : c'est ce vendredi 1er mars qu'entre en vigueur la loi qui interdit aux grandes surfaces de proposer plus de 34% de réduction sur les produits d'hygiène et de droguerie. "C'est un peu une épine dans le pied" ajoute M.Fouquet.

Une mesure qui n'a pas empêché cette autre cliente de donner des serviettes hygiéniques : "J'ai la chance de pouvoir subvenir à mes besoins donc je pense aux autres qui ont des difficultés". Les denrées seront distribuées dans les 11 centres de la Marne. Le département compte 8 000 bénéficiaires cette année. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité