Collégien tué d'un coup de couteau à Reims : l'adolescent condamné fait appel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Schmitt avec V. Ballester et E. Forzy

Condamné à quinze ans de prison pour avoir mortellement poignardé Eloi-An, 14 ans, d'un coup de couteau à la tempe, l'adolescent de quinze ans a décidé de faire appel.

Après trois jours d'un procès à huis clos au tribunal de Reims, l'auteur du coup de couteau mortel à Eloi-An avait été condamné à quinze ans de prison, le 1er juillet 2022. Le soir même, l'adolescent de quinze ans et ses avocats ont décidé de faire appel, une information confirmée par le parquet. Il n'avait pas été condamné à la peine maximale qui était de vingt années.

"Le procès en appel se tiendra à la Cour d'appel de Reims, devant la chambre spéciale des mineurs statuant en matière criminelle, explique maître Simon Miravete, l'avocat des parents de la victime. On recommence tout depuis le début, après pour ce qui est des témoignages, c'est à l'appréciation du juge. Sachant qu'ils figurent déjà dans la procédure."

Encore une épreuve pour la famille

La peine de 15 ans de réclusion ordonnée par le juge était assortie du maintien en détention de l'agresseur, d'une interdiction de port d’armes pendant 15 ans et d'une obligation de suivi socio-judiciaire de sept ans. Quatre années de prison en plus étaient encourues en cas de non-respect du suivi des soins. Une inscription au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles et violentes (FIJAIS) avait été demandée ainsi que le versement de dommages et intérêts aux parties civiles. 

"On attend désormais la date du nouveau procès en sachant que cela devrait aller vite puisque l'adolescent jugé est toujours en détention, indique maître Simon Miravete. Pour la famille, c'est encore une épreuve supplémentaire qui va être très compliquée. Ils étaient sortis apaisés de ce procès tant au niveau de la peine que de la manière dont les choses s'étaient passées."

Une émotion toujours vive 

Eloi-An l a été grièvement blessé le jeudi 2 juin 2021 près de la cathédrale, justement à deux pas du palais de justice. Le collégien "très sociable, dévoué, humble, serviable, et toujours souriant" ne s'est jamais remis du coup de couteau qu'il a reçu à la tempe de la part d'un autre jeune de son âge également scolarisé au collège Saint-Joseph de Reims. Un coup apparemment lié à une moquerie adressée à son auteur qui avait publié une vidéo de rap sur un réseau social.

Il est mort dans sa chambre d'hôpital, le samedi 21 août 2021. Un acte qui a suscité une émotion toujours vive un peu plus d'un an après les faits. En novembre 2021, une marche blanche réunissait plus de 130 personnes en hommage au collégien tué. Un autre hommage lui était rendu un an après le drame sur les lieux même où celui-ci s'est déroulé, le 2 juin dernier. Pendant les trois jours qu'à durée le procès à huis clos, en juin 2022, des soutiens étaient également présents le matin et le soir pour épauler les parents d'Eloi-An.